Comptes et Mécomptes du mondial 2018 en Russie : L’argent coulait à flots entre le Ministère, la Fédération et les Lions

Comptes et Mécomptes du mondial 2018 en Russie : L'argent coulait à flots entre le Ministère, la Fédération et les Lions
Comptes et Mécomptes du mondial 2018 en Russie : L'argent coulait à flots entre le Ministère, la Fédération et les Lions
https://www.leral.net/ Le journal «Record» a fait état de frais d’hôtel à hauteur de 100 millions de FCfa que le ministre des Sports, Mactar Ba, devrait à la Fédération sénégalaise de football depuis le Mondial 2018 en Russie. Des documents comptables révèlent une bamboula sans précédent, qui devrait nécessiter l’ouverture d’une enquête, à défaut de l’envoi des corps de contrôle. Même les joueurs et le staff technique des «Lions» se sont lâchés avec l’argent du contribuable, pour faire plaisir à leurs invités. Premier volet de nos révélations, note « Libération » reçu par leral.net.
Quand le Ministère remettait un chèque en bois de 101,2 millions de FCfa à la FSF
Le journal sportif « Record » a évoqué une dette de 100 millions de FCfa que le ministère des Sports devrait à la Fédération sénégalaise de football (Fsf), en marge du Mondial 2018, en Russie. Libération a obtenu plusieurs documents comptables qui attestent de l’authenticité de cette ardoise, et même, de pire.Pour la petite histoire, le ministère des Sports avait remis un chèque numéro n°800019 de 101. 256. 000 FCfa à la Fsf pour le remboursement des frais d’hôtel à la charge du ministère, comme l’attestent les relevés bancaires en notre possession.
Fait assez cocasse : le chèque est revenu impayé pour défaut de provision. N’empêche, pour on ne sait encore quelle raison, la Cbao a, le 20 juillet 2018, redébité le compte de la Fsf du même montant, selon le relevé bancaire. Mais ce que beaucoup ne comprennent pas, c’est que lors de l’assemblée générale de la Fsf, tenue le 4 mai dernier, cette ardoise a été effacée à la dernière minute contre l’avis du président de la commission des Finances, Mame Adama Ndour. Chercherait-on à « cacher » cette créance ? Une source autorisée tranche, dépitée : « Mame Adama Ndour n’était pas d’accord. Il est très intègre mais, hélas, il ne décide pas des dépenses« .
Un chèque de 82,1 millions de F Cfa émis directement pour le Dage du Ministère des Sports
Mais il y a plus scandaleux : la bamboula qui a été opérée sur les billets commandés par le ministère pour le Mondial 2018. En effet, le ministère des Sports avait remis à la Fsf, un autre chèque de 167. 043. 000 FCfa bien encaissé le 22 mai 2018, dans le compte la Fsf logé à la banque Atlantique. Mais du fait que l’équipe était éliminée au 1er tour, une partie des billets, qui était destinée aux quarts de finales et demi-finale, a été remboursée à la Fsf, qui devait retourner au ministère un montant de 82.174.500 FCfa. Rien de plus normal, dirait-on.
Problème : le chèque Cbao numéro 334326 de 82.174.500 FCfa n’a pas été établi pour le ministère ou pour le compte du Trésor, mais au nom de Mamadou Ngom Niang, qui n’était autre que le Dage du ministre Matar Bä. Pourquoi dans ce cas n’a-t-on payé émis le chèque au nom de «Dage du ministère des sports», ce qui garantissait que le ministère allait empocher l’argent. Justement, l’argent a-t-il été reversé dans les comptes de l’Etat ? Matar Bâ ou son Dage qui milite comme lui à Fatick, pourront apporter des précisions sur cette opération qui viole les règles les plus élémentaires de la comptabilité publique.
Autre dépense : lors du déplacement de l’équipe nationale, le ministère, dis donc !, avait emprunté à la Fsf, la somme de 141.030.000 FCfa pour la location d’un avion. Cette somme a été payée à l’avionneur par la Fsf mais elle n’a pas été remboursée. Du moins, il n’y a aucune trace comptable qui pourrait attester d’un remboursement, à moins que cela ne se soit fait en liquide…
La bamboula des joueurs et du staff technique
Dans tous les cas, tout le monde semble s’être lâché avec l’argent du contribuable sénégalais. Les joueurs et le staff technique ne diront pas le contraire. En effet, ces derniers avaient emmené des membres de leurs familles en Russie. Normal. Mais voilà, ils avaient demandé à la Fsf de prendre en charge les frais d’hôtel et de billetterie de leurs invités, tout en s’engageant à rembourser à la Fsf lesdites dépenses après le Mondial ou sur leurs primes.
il s’agit principalement de Mbaye Niang (11. 648.000 FCfa ), Cheikh Ndoye (11.933.600 FCfa ), Mame Birame Diouf (3.976.000 FCfa), Omar Daff (3.170.000 FCfa), Coulibaly (2.281.000 FCfa), Alfred Ndiaye (3.380.000 FCfa ), Alfred Gomis (2.161.000 FCfa ), Lamine Diatta (2.281.000 de FCfa), Lamine Gassama (2.401.000 FCfa), Régis Bogaert -adjoint d’Aliou Cissé- (1.718.000 FCfa), Moussa Konaté (1.277.000 FCfa ) et Salif Sané (1.440.000 de FCfa ). Jusqu’à hier après midi, aucun parmi ces créanciers n’a remboursé à la Fsf alors que les primes ont été intégralement payées.
Enfin, l’assemblée générale de la Fsf a fait état-sur le papier en tout cas- de dettes des sponsors: Sonatel (235 millions FCfa), Lonase (117 millions FCfa) et Elton (15 millions FCfa). On attend de voir quelle sera la réaction de ces sponsors.
Tout ceci pour dire qu’il serait intéressant d’initier une mission de vérification chargée de faire la lumière sur les comptes et mécomptes du Mondial 2018.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*