Les Syndicats du Trésor et des Impôts font bloc 

Les Syndicats du Trésor et des Impôts font bloc 
Les Syndicats du Trésor et des Impôts font bloc 
l’As-Le Syndicat Unique des Travailleurs du Trésor (SUTT) etle Syndicat Autonome des Agents des Impôts et des Domaines (SAID) ont décidé de s’unir pour mener ensemble la lutte pour la prise en charge de leurs doléances. Les responsables de ces deux syndicats du ministère des Finances et du Budget, qui se sont réunis hier, ont constaté, pour le déplorer, la précarité qui prévaut au sein de ces administrations, piliers essentiels dans la mobilisation des ressources publiques, dans l’exécution de la loi de finances et dans la sauvegarde des deniers publics. Ils ont passé en revue les problèmes au sein de la Direction générale des impôts et des domaines (DGID) et de la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor. (DGCPT). Les secrétaires généraux du SUTT et du SAID ont noté des points de convergence dans les voies et moyens d’une meilleure prise en charge des revendications de progrès portées par les deux syndicats. Des revendications qui portent sur l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel de ces directions, l’élaboration de plans de carrière clairs et cohérents pour tous les corps en passant par le recrutement du personnel. Raison pour laquelle, Ma Diakhaté Niang (SUTT) et Bassirou Diomaye Faye (SAID) vont conjuguer, désormais, leurs efforts afin de mieux prendre en charge la défense des intérêts matériels et moraux de leurs membres, notamment sur les questions transversales.
Ne quittons pas ces deux syndicats pour dire qu’ils vont mettre en place un plan d’actions unitaire des syndicats du ministère des Finances et du Budget et travailler à l’efficacité de luttes syndicales pour de nouvelles conquêtes au profit des travailleurs dans la fonction publique. Ils ont souligné la gravité des missions assignées aux agents des administrations des impôts et du Trésor, qui, ainsi engagent, à plusieurs stations de travail, leur responsabilité personnelle et pécuniaire. C’est la raison pour laquelle, ils invitent les autorités politiques à une meilleure prise en charge de leurs préoccupations et à plus d’ouverture dans la prise en charge des questions revendicatives pour préserver la sérénité indispensable à la performance optimale souhaitée au sein de leurs directions respectives.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*