EN SÉJOUR À DAKAR : Omar Diaby échappe aux services secrets

EN SÉJOUR À DAKAR : Omar Diaby échappe aux services secrets
EN SÉJOUR À DAKAR : Omar Diaby échappe aux services secrets
https://www.dakaractu.com/ Omar Diaby, alias Omsen, était traqué par les Forces de Sécurité sénégalaises et françaises. Ce jeune recruteur et leader djihadiste est bien connu en France, où il est fiché «S ».
Dans ses pérégrinations, Omar Diaby était venu à Dakar avant l’arrestation de l’Imam Alioune Ndao. Il logeait à Ngor, dans une grande villa. Là, il recevait des membres de la communauté salafiste sénégalaise. Beaucoup de jeunes cités dans l’affaire Alioune Ndao avaient rencontré Omar Diaby. Au cours de cette visite, il a eu une réunion avec Matar Diokhané, condamné pour terrorisme, à 20 ans d’emprisonnement, et Saliou Ndiaye, lui aussi jugé dans l’affaire de l’imam Ndao. Lorsqu’il était en séjour à Dakar, les Services de Renseignement sénégalais étaient informés, notamment la Délégation du Renseignement (DRN), la Cellule de Lutte anti terrorisme (CLAT), la Direction de Surveillance du territoire (DST) et la Division de Documentation de la Gendarmerie (Divdoc).
Omar Diaby était présenté à la mosquée «Maréga», sise à l’avenue Malick Sy. Il y priait chaque matin. Il était également fréquent à la Médina. Omsen était avec son épouse et l’un de ses frères. Mais pourquoi Diaby n’a pas été arrêté par les Forces de Sécurité ? Pertinente question ! Plusieurs réunions ont été tenues autour de la présence d’Omar Diaby à Dakar. C’est un gros poisson, parce que le jeune leader de « Firqatul Ghuraba », proche du Parti islamique Turkestan, était traqué par les Services français et américain.
Donc les Forces de Sécurité sénégalaises avaient l’opportunité de l’arrêter. Ce serait un grand succès pour elles. Mais, c’est à cause de leur manque de générosité, d’entente et de cohésion, entre elles, qu’Omar Diaby a échappé. Chaque structure voulait l’arrêter. Ils étaient tous informés sur ses déplacements et sur ses activés. Mais malheureusement, la Clat, la DRN, la Divdoc et la DST étaient en compétition entre elles.
Chacune voulait être la première à mettre la main sur le gros poisson. Et, informé par qui et comment, Omar Sy a été exfiltré vers la Mauritanie, quelques heures avant l’assaut prévu dans sa maison. Jusqu’à ce jour, Omar Diaby est en contact avec plusieurs jeunes salafistes sénégalais. Il leur propose du soutien et les encourage à rejoindre le front du jihad, en Syrie. Source : DakarTimes

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*