ÉQUIPEMENT DE NOS ARMÉES : L’Arabie Saoudite «offre» au Sénégal 29 voitures blindées de type Bastion pour une valeur de 30 millions de dollars

ÉQUIPEMENT DE NOS ARMÉES : L’Arabie Saoudite «offre» au Sénégal 29 voitures blindées de type Bastion pour une valeur de 30 millions de dollars
ÉQUIPEMENT DE NOS ARMÉES : L’Arabie Saoudite «offre» au Sénégal 29 voitures blindées de type Bastion pour une valeur de 30 millions de dollars

 

https://www.jotaay.net/L’Arabie Saoudite a-t-elle récompensé le Sénégal de son engagement à ses côtés par l’envoi de soldats dans le cadre de la guerre au Yémen ? En tout cas, deux ans après, le pays des deux «Saintes mosquées» a financé la dotation de l’armée sénégalaise en blindés Bastion, qu’on a vus pour la première fois au défilé du 4 avril dernier.

C’est avec fierté que les Sénégalais ont vu défiler, le 4 avril dernier, une colonne de 29 voitures blindées de type Bastion. Selon le site spécialisé «DefenseWeb», ces engins militaires de dernière génération font partie d‘un lot de 36, qui ont été acquis au cours de l’année 2018, grâce à une subvention de 30 millions de dollars (plus de 174 milliards de F Cfa) de l’Arabie Saoudite. C’est la société Sofema qui a fait office d’acheteur. Sofema est l’une des officines chargées de promouvoir les exportations françaises d’armements. Un dirigeant de Sofema contacté par le site spécialisé a refusé de se prononcer sur le sujet, affirmant que l’affaire était confidentielle. Cependant, une source française du secteur a déclaré à DefenseWeb que Sofema avait acheté les véhicules. En 2017, déjà, le Sénégal avait acquis des véhicules Bastion, principalement pour la gendarmerie. Et l’implication de l’Arabie Saoudite, qui a mis la main à la poche pour que le Sénégal se dote de ces nouvelles armes, n’est guère surprenante, si l’on sait qu’entre les deux pays, il y a une relation diplomatique et surtout une coopération militaire très forte. D’ailleurs, en 2015, soit deux ans avant que l’Arabie Saoudite ne finance cet achat d’équipements pour nos Jambaars, le Sénégal avait décidé de lui envoyer 2100 soldats, sur «sollicitation de Sa Majesté le Roi Salman Ben Abdel Aziz Al Saoudite, Roi d’Arabie Saoudite», dont le pays s’était engagé dans la guerre au Yémen. Le Bastion est fabriqué par la société française Arquus. La gamme de véhicules blindés tactiques 4×4 Bastion est dotée de la protection STANAG 4569 et peut transporter 10 à 12 personnes. La vitesse maximale est de 110 km/h. Les Bastions sénégalais sont équipés d’un poste d’armes à toit ouvert, doté d’une mitrailleuse de 12,7mm. En dehors du Sénégal, en Afrique, des véhicules Bastion ont été livrés à plusieurs pays africains : le Tchad, le Burkina Faso, le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Kenya, l’Ouganda et le Togo. En 2015, les États-Unis avaient aussi commandé des véhicules Bastion pour des pays africains, notamment la Somalie, l’Ouganda, la Tunisie, le Cameroun et l’Éthiopie. Mbaye THIANDOUM

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*