Casamance :  Salif Sadio et ses lieutenants menacent de reprendre les armes

Casamance :  Salif Sadio et ses lieutenants menacent de reprendre les armes
Casamance :  Salif Sadio et ses lieutenants menacent de reprendre les armes
Partagez ce contenu!

 

http://www.dakarmatin.com/ La déclaration très attendue de Salif Sadio, samedi 27 avril 2019, s’est faite dans un village proche de la frontière gambienne. Le chef rebelle de l’aile combattante Nord du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) s’est exprimé en français et en mandingue devant des journalistes de l’Agence France Presse (AFP), pour dénoncer la lenteur des négociations. « Les négociations piétinent. L’Etat du Sénégal ne montre aucune volonté de respecter ses engagements », a-t-il déclaré.
Le chef rebelle est conforté par l’un de ses lieutenants Aliou Sagna, qui n’a pas manqué de souligner que la dernière rencontre Etat-Mfdc date de 2017. Ce qui le pousse à menacer. « Si les choses continuent comme elles sont, nous seront obligés de prendre les armes pour les faire avancer… Car la population de Casamance souffre énormément », a-t-il confié à l’AFP.
Pour un autre lieutenant de Salif Sadio qui s’est exprimé (Ousmane Diédhiou), les négociations avancent à pas lents certes, mais elles avancent à pas sûrs vers l’indépendance de la Casamance ».
Pour rappel, après les négociations entamées en 2017 à Rome par la communauté Sant’Egidio, la Casamance a connu un regain de violence avec le massacre de 14 personnes le 6 janvier 2018 dans la forêt de Bofa Bayotte. Elles étaient venues chercher du bois

Salif Sadio vilipende le Grpc, la Plateforme des femmes et campe sur sa position.

https://www.dakaractu.com/ Salif Sadio a préféré envoyer cinq émissaires le représenter et porter sa parole à la conférence qu’il avait promis de tenir à Koundiounghor, près de la frontière gambienne.
C’est donc un de ses lieutenants qui a livré son message : «Le groupe de réflexion dirigé par Robert Sagna est loin d’être légitime. Ils disent réfléchir pour la paix en Casamance, alors que son leader a causé trop de tort aux Casamançais, trop de mal à la Casamance. Pourquoi ce groupe n’a pas réfléchi sur le massacre de Casamançais, sur le bateau le Joola ? On ne négocie pas avec ces gens. Idem pour la plateforme des femmes qui est là pour .… les Casamançais. L’ONG Oussoforal et tant d’autres groupuscules sont créés par l’État du Sénégal pour diaboliser le Mfdc », regrette Ousmane Diédhiou.  Nous y reviendrons…

ROBERT SAGNA (Président du GRPC):«Que Salif Sadio répète qu’il veut l’indépendance de la Casamance n’est pas nouveau…Par contre, nous ne partagerons pas son idée!»

https://www.dakaractu.com/Président du  »Groupe de réflexion pour la paix en Casamance », Robert Sagna n’est nullement surpris de la réaffirmation par Salif Sadio de poursuivre son combat pour faire de la Casamance un État indépendant.

L’invité du Grand Jury de ce dimanche semble même,  »le sourire au bout des lèvres », dire qu’il n’y a rien de changé dans ses positions.   » Nous le savions depuis longtemps. Il n ‘a pas changé, il n’a pas varié. Ce n’est pas un élément nouveau. Qu’il répète qu’il veut l’indépendance de la Casamance n’est pas nouveau », dira-t-il du chef rebelle.  » Il n’est pas le seul animateur du mouvement. Il y a l’aile armée et l’aile civile.  »
Robert Sagna, qui n’a pas manqué d’essuyer les attaques de Salif Sadio minimisera, signalant au passage que cela est dû au fait qu’il ne partage pas les mêmes idées que ce dernier.  » Nous sommes pas des indépendantistes. Nous sommes des fils Casamançais. Nous ne partagerons pas les mêmes opinions que lui. Nous avons le droit de nous opposer aux idées qui ne nous paraissent pas favorables à la Casamance.  »
Quant au dialogue qui devra mener vers la paix, Robert Sagna estime qu’il a enregistré des avancées significatives, notamment grâce au désenclavement de la région avec l’existence de  »3 bateaux qui la sillonnent et 4 vols par jour qui la lient davantage au reste du Sénégal. »

Cap Sagna ,MFDC : « Les deux parties sont tombées d’accord pour lutter contre l’expropriation des ressources naturelles de la Casamance… »

https://www.dakaractu.com/ Venus au village de Koundiounghor, les émissaires de Salif Sadio ont lu un message transmis par leur chef de file qui rendait compte des deux négociations qui ont eu lieu en Italie en 2015 et 2017.
Dans la note écrite par Salif Sadio et lue par son lieutenant Cap Sagna, il est noté que les deux parties doivent préserver les ressources naturelles de la Casamance, permettre au Mfdc d’organiser des réunions périodiques pour sensibiliser la population et aussi permettre aux journalistes d’interroger les membres du Mfdc …

« Je l’avais déclaré dès mon élection, je ne veux plus que Dakar soit citée parmi les villes les plus sales » (Soham Wardini, maire de Dakar)

https://www.dakaractu.com/ Faire de Dakar une ville propre, une ville verte, c’est l’un des grands chantiers qui attendent son nouveau maire Soham Wardini. Profitant de la première édition de la randonnée pédestre organisée par la Cathédrale de Dakar, elle réaffirmé sa volonté ferme de travailler dans ce sens. Afin que la capitale sénégalaise ne soit plus citée parmi les pays les plus sales affirme t-elle. Son engagement pour la cause environnementale justifie d’ailleurs parfaitement sa participation à la randonnée pédestre de la cathédrale..


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*