Rébellion à l’Assemblée

Rébellion à l’Assemblée
Rébellion à l’Assemblée

 

 Le projet de réforme constitutionnelle est déjà remis aux députés pour lecture. Alors que la conférence des présidents cogite sur la bonne date pour faire l’examiner, «L’As» a eu vent d’une rébellion qui, si elle n’est pas étouffée, risque de faire de gros dégâts. De sources dignes de foi, une trentaine de parlementaires en majorité de l’Apr se préparent à faire échouer ce projet de réforme qui, d’après eux, dépouille le député de son essence même.
Au delà de cet argument, ils entendent surtout protester contre la mise à l’écart de tous les responsables historiques de l’Apr tant au Cabinet du Président que dans le Gouvernement. Nos interlocuteurs citent pêle-mêle l’éviction de Mbaye Ndiaye, Marième Badiane, Mor Ngom, Seydou Guèye et la mise à l’écart d’Apristes de la première heure des stations dignes de leur sacrifice pour la victoire de Macky Sall. Des réunions se sont tenues ces derniers jours.
Et ces rebelles veulent agir avec efficacité, sans tambour ni trompette. S’ils se disent optimistes par rapport à leur démarche, c’est qu’ils sont sûrs que le projet risque de ne pas obtenir les 3/5 requis pour toute modification constitutionnelle. En effet expliquent-ils, 88 députés étaient au Palais sur les 129 parlementaires de la mouvance présidentielle.
Ce qui pousse les rebelles à penser que leur acte permettra au président de la République de comprendre «le silence lourd de l’Apr depuis l’installation du gouvernement». A moins que le président du Groupe Bby Aymérou Gningue et Macky Sall ne montent au créneau pour désamorcer la bombe avant les plénières, cela ne sent pas du tout bon pour le régime

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*