“Les élections locales de 2019 reportées en cas de consensus total de toute la classe politique” (Macky Sall)

“Les élections locales de 2019 reportées en cas de consensus total de toute la classe politique” (Macky Sall)
“Les élections locales de 2019 reportées en cas de consensus total de toute la classe politique” (Macky Sall)
Partagez ce contenu!

 

https://actusen.sn/ Le Président Macky Sall a rencontré hier, les alliés de la Coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby). Au détour de la rencontre, il a fait la promesse selon laquelle, il va proposer le report des élections locales de 2019. Et si l’opposition accepte le principe, les élections municipales et départementales seront repoussées à une date ultérieure.

Mais pour cela, insiste-t-il dans les colonnes de LesEchos, il faut un “consensus total” de toute la classe politique lors du dialogue nationale qu’il a appelé. A défaut d’un “consensus total”, la date initialement retenue (décembre 2019) sera maintenue.

Report des élections locales:La balle est dans le camp de l’opposition

http://www.emedia.sn/ Vers un report des élections locales, prévues en décembre 2019. Macky Sall a fait la proposition lors de sa rencontre avec les alliés de la coalition présidentielle, rapporte les Echos. Et si l’opposition accepte le principe, les élections municipales et départementales seront repoussées à une date ultérieure. Mais pour cela, a insisté le chef de l’Etat, il faut un consensus de toute la classe politique. A défaut, la date initialement retenue, décembre 2019 sera maintenue. C’est le dialogue, dont les termes de référence sont en chantiers, qui déterminera le futur calendrier républicain. La rencontre entre le président de la République et ses alliés a duré plus de 5 tours d’horloge. Et toutes les questions ont été abordées.

Rencontre Macky-Alliés : Souleymane Ndéné et Me El Hadji Diouf contre la suppression du poste de Pm

http://www.seneweb.com/Le Président Macky Sall a rencontré, hier, l’ensemble de ses alliés au Palais. Mais, il a été constaté que la suppression annoncée du poste de Premier ministre est loin d’agréer toutes les composantes de Benno Bokk Yakaar et de la Grande majorité présidentielle.

Selon le quotidien Les Échos qui donne l’information, l’ancien Premier ministre Me Souleymane Ndéné Ndiaye et Me El Hadji Diouf ont tenu à exprimer leur désaccord par rapport à cette mesure qui va chambouler notre armature institutionnelle.

Leurs arguments ? Les robes noires estiment que le poste de Premier ministre est important dans la nomenclature administrative de notre pays et participe beaucoup à huiler les relations entre le gouvernement et l’Assemblée nationale.

La suppression annoncée du poste de Premier ministre divise les alliés de Benno Bok Yaakaar

https://actusen.sn/ On en reparle encore de la suppression annoncée du poste de Premier ministre. C’est pour vous dire que l’idée divise même les alliés de la Coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby). En effet, si Me El Hadji Diouf et l’ancien premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye sont “contre” cette cette suppression, il n’en demeure pas moins que d’autres comme Modou Diagne Fada approuvent totalement.

Lors d’une rencontre avec le Chef de l’Etat hier, l’avocat Me El Hadji Diouf a dit ses appréhensions sur la suppression de ce poste. Dans des propos rapportés par LesEchos, la robe noire estime qu’il faut maintenir le poste parce qu’il est important dans la nomenclature administrative de notre pays. Mieux, d’après lui, il a son importance dans les relations entre l’Assemblée nationale et le Gouvernement. Même son de cloche du côté de Jules Ndéne qui a expliqué les “avantages” qu’il y a de maintenir le poste.

Modou Diagne Fada et le Ldr/Yessal eux disent s’aligner sur cette proposition du Chef de l’Etat pour une amélioration de la mise en oeuvre des politiques, programmes et projet de ce second mandat pour le grand bonheur des sénégalais.

Reformes institutionnelles engagées par le Chef de l’Etat : La conférence des leaders de BBY manifeste son soutien à Macky Sall

Réunie, le 18 Avril 2019, autour du Président Macky SALL, Président de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), la Conférence des leaders de BBY et de la majorité présidentielle a examiné plusieurs questions liées au contexte politique marqué par le début du quinquennat du Président de la république.

Dans sa note introductive, le Président Macky SALL a d’abord exprimé ses félicitations et remerciements aux leaders pour leur mobilisation exceptionnelle qui a permis sa réélection sans conteste à la tête de l’Etat et leur engagement remarquable à ses côtés lors de la cérémonie de prestation de serment et à l’occasion du défilé du 04 avril commémorant notre accession à la souveraineté internationale.

Ensuite, le Président de la coalition a fait une présentation de la situation nationale en relevant les enjeux et défis du moment, avant d’ouvrir les débatsqui ont permis d’aboutir aux conclusions suivantes :

  1. S’agissantde la mise en place du nouveau gouvernement,la Conférence des leaders soutient sans réserve les décisions prises par le Président de la république quant au choix des hommes, des femmeset des jeunes composant l’équipe en charge de matérialiser sa politique avec rapidité et efficacité et encourage celle-ci dans l’accomplissement des missions qui lui sont confiées pour l’intérêt exclusif du peuple sénégalais.

Par ailleurs, la conférence des leaders rend un vibrant hommage à tous les ministres sortants pour leur contribution inestimable au bilan élogieux du Président Macky Sall durant son septennat.

  1. Concernantla question du dialogue national, la Conférence des leaders salue la constance avec laquelle le Président Macky SALL réitère son appelen direction des forces vives de la nation, malgré les difficultés. Elle l’encourage à persévérer dans cette voie en adéquation avec les valeurs républicaines et culturelles de notre peuple. La conférence des leaders engage tous les segments de la société, politique, économique, social, à répondre positivement à cet appel de la nation pour relever ensemble les innombrables défis qui jalonnent le chemin du développement inclusif dans la paix et la stabilité.
  2. A propos desréformes institutionnelles engagées par le chef de l’Etatavec la suppression du poste de Premier ministre, la Conférence des leaders exprime son adhésion à cette initiative qui va, assurément, rapprocher davantage le Président de la république de son gouvernement, de l’administrationet des populations et accroitre l’efficacité et la rapidité dans la mise en œuvre des politiques publiques.

En effet, par cette mesure, le Président de la république devient le superviseur direct de la mise en œuvre par les ministres des politiques publiques qu’il détermine, engageant ainsi sa responsabilité personnelle dans la réussite de celles-ci.

Au surplus, son autonomie préservée, l’Assemblée nationale gardera toutes ses prérogatives de contrôle des politiques publiques et d’évaluation de l’action gouvernementale. Ainsi les députés pourront poser aux ministres qui sont tenus d’y répondre des questions écrites. Ils peuvent aussi poser aux ministres qui sont toujours tenus d’y répondre des questions orales et des questions d’actualité. Les questions et les réponses y afférentes ne sont pas suivies de votes. Alors sera assuré un plus grand équilibre entre les deux institutions.

  1. Au sujet de l’organisation des élections départementales et communalesla conférence des leaders envisage d’approfondir les discussions et souhaite porter les dites questions dans le cadre du dialogue et de la concertation.

Clôturant la rencontre, le Président de la coalition, le Président Macky SALL, après s’être félicité de la bonne tenue de la séance riche en propositions, a appelé, encore une fois, les leaders à persévérer dans la voie jusqu’ici choisie et qui a valu à notre coalition des victoires toujours éclatantes, à s’engager, sans délai, dans les activités d’animation politique de la coalition autour des politiques du gouvernement et de renforcement de son organisation par un élargissement continu de ses rangs, dans toutes les localités du pays et dans la diaspora.Fait à Dakar,le 18 Avril  2019,La Conférence des leaders de BBY


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*