L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE S’EST CONTRACTÉE DE 3,0% EN FÉVRIER

L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE S’EST CONTRACTÉE DE 3,0% EN FÉVRIER
L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE S’EST CONTRACTÉE DE 3,0% EN FÉVRIER

Dakar, 2 avr (APS) – L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) s’est contractée en février de 3,0% en rythme mensuel, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).
’’Ce repli est imputable au secondaire (-10,0%), au tertiaire (-2,3%) et au primaire (-8,1%) », précise la DPEE dans son Point mensuel de conjoncture du mois de février, ajoutant que sur la même période, l’administration publique a crû de 9,9%.  

Le document rendu public au plus tard 30 jours après la fin de la période étudiée, note qu’en revanche, « sur une base annuelle, la croissance de l’activité économique est ressortie à 6,4%, en février 2019, à la faveur de l’administration publique (+13,9%), du tertiaire (+4,6%), du secondaire (+4,1%) et du primaire (+9,1%) ».

En février 2019, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est replié de 8,1%, en variation mensuelle, en rapport avec les sous-secteurs de l’élevage (-3,8%) et de la pêche (-17,5%), souligne ce Point mensuel.

Il ajoute qu’en revanche, « sur un an, une consolidation de 9,1% du secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) est notée en février 2019, du fait des bons résultats simultanés des sous-secteurs de l’élevage (+4,2%) et de la pêche (+24,0%) ».
Selon la même source, en février 2019, le secteur secondaire s’est contracté de 10%, en variation mensuelle.
’’Cette situation est, essentiellement, imputable aux contreperformances notées dans +la filature, le tissage et l’ennoblissement textile+ (-36,9%), la construction (-15,3%), la fabrication de produits agroalimentaires (- 6,5%) et le +travail de cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures+ (-48,9%) », explique-t-on.

Par contre, notent les statisticiens, ’’l’activité de +sciage et rabotage de bois+ (+34,3%), la fabrication de matériels de transport (+51,3%) et la fabrication de produits pharmaceutiques (+73,2%) se sont bien comportées sur la période ».

Ils signalent que « sur un an, une progression de 4,1% du secteur secondaire est notée, au mois de février 2019, particulièrement portée par la fabrication de produits agroalimentaires (+11,5%), le +travail de cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussure+(>100%) et la production et distribution d’électricité et de gaz (+13,9%) ».

Les auteurs de ce Point mensuel de la DPEE ajoutent que ’’cependant, de faibles résultats sont observés au niveau de +la filature, le tissage et l’ennoblissement textile+ (-23,9%), de la + fabrication de papier de carton et d’articles en papier ou carton+ (-18,8%), des activités extractives (- 0,8%) et de la fabrication de ciment et d’autres matériaux de construction (-2,6%) ». Selon la DPEE, le secteur tertiaire s’est replié de 2,3%, en février 2019.

’’Ce faible résultat est imputable au commerce (-5,1%), à l’ +information et communication+ (- 5,1%) et aux services d’+hébergement et restauration+(- 5,5%) », explique-t-on.

En revanche, relève la même source, « les activités immobilières, l’enseignement et les transports ont respectivement crû de 3,1% ; 3,3% et 2,5% sur la période ».

Le document souligne qu’en glissement annuel, « une croissance de 4,6% du tertiaire est notée en février 2019, portée par le commerce (+4,3%), l’+information et la communication+(+6,6%), l’enseignement (+10,0%), les +activités de services de soutien et de bureau+ (+7,5%) et les services d’+hébergement et de restauration+(+11,4%) ».OID/BK

Dakar, 2 avr (APS) – L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) s’est contractée en février de 3,0% en rythme mensuel, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).
’’Ce repli est imputable au secondaire (-10,0%), au tertiaire (-2,3%) et au primaire (-8,1%) », précise la DPEE dans son Point mensuel de conjoncture du mois de février, ajoutant que sur la même période, l’administration publique a crû de 9,9%.  

Le document rendu public au plus tard 30 jours après la fin de la période étudiée, note qu’en revanche, « sur une base annuelle, la croissance de l’activité économique est ressortie à 6,4%, en février 2019, à la faveur de l’administration publique (+13,9%), du tertiaire (+4,6%), du secondaire (+4,1%) et du primaire (+9,1%) ».

En février 2019, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est replié de 8,1%, en variation mensuelle, en rapport avec les sous-secteurs de l’élevage (-3,8%) et de la pêche (-17,5%), souligne ce Point mensuel.

Il ajoute qu’en revanche, « sur un an, une consolidation de 9,1% du secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) est notée en février 2019, du fait des bons résultats simultanés des sous-secteurs de l’élevage (+4,2%) et de la pêche (+24,0%) ».
Selon la même source, en février 2019, le secteur secondaire s’est contracté de 10%, en variation mensuelle.
’’Cette situation est, essentiellement, imputable aux contreperformances notées dans +la filature, le tissage et l’ennoblissement textile+ (-36,9%), la construction (-15,3%), la fabrication de produits agroalimentaires (- 6,5%) et le +travail de cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussures+ (-48,9%) », explique-t-on.

Par contre, notent les statisticiens, ’’l’activité de +sciage et rabotage de bois+ (+34,3%), la fabrication de matériels de transport (+51,3%) et la fabrication de produits pharmaceutiques (+73,2%) se sont bien comportées sur la période ».

Ils signalent que « sur un an, une progression de 4,1% du secteur secondaire est notée, au mois de février 2019, particulièrement portée par la fabrication de produits agroalimentaires (+11,5%), le +travail de cuir et fabrication d’articles de voyage et de chaussure+(>100%) et la production et distribution d’électricité et de gaz (+13,9%) ».

Les auteurs de ce Point mensuel de la DPEE ajoutent que ’’cependant, de faibles résultats sont observés au niveau de +la filature, le tissage et l’ennoblissement textile+ (-23,9%), de la + fabrication de papier de carton et d’articles en papier ou carton+ (-18,8%), des activités extractives (- 0,8%) et de la fabrication de ciment et d’autres matériaux de construction (-2,6%) ». Selon la DPEE, le secteur tertiaire s’est replié de 2,3%, en février 2019.

’’Ce faible résultat est imputable au commerce (-5,1%), à l’ +information et communication+ (- 5,1%) et aux services d’+hébergement et restauration+(- 5,5%) », explique-t-on.

En revanche, relève la même source, « les activités immobilières, l’enseignement et les transports ont respectivement crû de 3,1% ; 3,3% et 2,5% sur la période ».

Le document souligne qu’en glissement annuel, « une croissance de 4,6% du tertiaire est notée en février 2019, portée par le commerce (+4,3%), l’+information et la communication+(+6,6%), l’enseignement (+10,0%), les +activités de services de soutien et de bureau+ (+7,5%) et les services d’+hébergement et de restauration+(+11,4%) ».OID/BK

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*