Nouveau gouvernement de Macky II : Les attentes de tout un peuple

Nouveau gouvernement de Macky II : Les attentes de tout un peuple
Nouveau gouvernement de Macky II : Les attentes de tout un peuple

Le nouveau gouvernement de Macky II est attendu après la prestation de serment du Président de la République réélu, c’est-à-dire le 02 avril prochain.

Au demeurant, les Sénégalais attendent beaucoup de ce nouveau gouvernement. Ils espèrent qu’il sera gage de stabilité institutionnelle et d’efficacité opérationnelle.

Au niveau de la  stabilité institutionnelle, le choix du Premier ministre ne chose aisée. Nous savons, qu’en pareil cas, la tendance est d’opter pour le renouvellement des hommes, mais ce ne serait pas forcément une bonne idée. La fonction de Pm nous a habitués, au Sénégal, à des crises institutionnelles graves au sommet avec ce qui ressemble à de la dualité.

Avant l’arrivée de Mahammed Boun Abdallah Dionne, Macky a dû changer deux fois de Pm. Abdoul Mbaye et Aminata Touré ont occupé le poste avec des fortunes diverses, mais avec, à coup sûr, des incompréhensions importantes qui ont largement motivé leur départ.

Il en est de même du temps de Wade où les bisbilles avec son Pm Idrissa Seck ont failli atterrir au tribunal en avril 2004.

Le débat était même engagé de supprimer le poste. Et beaucoup pensaient qu’il n’était que source de blocage et ne facilitait pas la coordination du travail gouvernemental.

Mais depuis l’arrivée de Boun Abdallah Dionne, Macky semble avoir trouvé chaussure à son pied. Aucune forme de rivalité n’a été notée. Au contraire, le Pm s’est illustré, parfois, dans l’excès de zèle dans la défense de son mentor et dans celle de sa vision.

Alors, il est clair que la logique voudrait qu’il soit reconduit, d’autant plus qu’il a été le Directeur de campagne du candidat de Benno bokk Yakaar. Ne serait-ce que pour perpétrer cette bonne entente indispensable à une bonne coordination de l’action gouvernementale et à un travail serein.

Pour ce qui concerne l’efficacité du travail gouvernemental, nous estimons que le Président Sall doit résolument s’engager dans la dynamique de réduction de la taille de celui-ci.

Il n’est pas possible de prôner l’austérité et l’efficacité avec une pléthore de ministres, fruits d’une fragmentation excessive des différents départements ministériels dans le seul souci de caser de la clientèle politique.

Le Président a obtenu son second mandat et doit, de facto, se débarrasser de son manteau de chef de parti ou de coalition. Sa seule préoccupation du moment doit être le bien-être des Sénégalais.

Ainsi, il faudrait désormais faire appel aux compétences, d’où elles viennent, pour une vraie équipe de combat, non pas de politique partisane, mais de développement.

Il peut effectivement essayer de respecter, enfin, sa promesse électorale jamais tenue de 25 ministres. S’il en nomme un peu plus, ce serait acceptable.

Mais nos maigres ressources et nos endettements ne sauraient servir à entretenir des dépenses publiques de fonctionnement disproportionnées. Ce serait de l’abus d’autorité.

Au demeurant, ce sont là les attentes de tout un peuple. Les Sénégalais souhaitent voir de vraies ruptures. Il faudra alors que la Justice ne soit plus instrumentalisée, que tous les scandales où des fonds publics ont été engloutis soient élucidés et que personne ne soit plus couvert.

Nous ne comprenons pas par ailleurs cette trop forte présence, à tous les échelons, de sociétés étrangères qui semblent bénéficier d’une forme de préférence.

Les crises observées dans les secteurs névralgiques de l’éducation, de la formation et de la santé, doivent être un vieux souvenir. Il faut que l’argent public serve à l’intérêt général et non à des dépenses et investissements de prestige ostentatoires.

Les institutions inutiles doivent aussi être supprimées, nous ne pouvons pas payer des gens à ne rien faire. Et elles sont encore nombreuses.

Ces Conseillers et Ministres-Conseillers doivent aller travailler. Eux aussi sont pour la plupart payés à ne rien faire. Pour conseiller Macky, il faudrait bien le voir…

En somme, les résultats des élections de la présidentielle ont eu la particularité d’émettre un signal fort au Président : Vos efforts sont certes louables, mais sont à améliorer dans plusieurs domaines.

Et Macky sait parfaitement ce qu’il faut faire. Car les Sénégalais attendent plus de lui…Assane Samb

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*