SUCRE : LA VERITE DES CHIFFRES ET DES FAITS

SUCRE : LA VERITE DES CHIFFRES ET DES FAITS
SUCRE : LA VERITE DES CHIFFRES ET DES FAITS

https://www.seneplus.com/-Direct Info-L’importation frauduleuse de médicaments, les trafics du sucre et de l’huile ont été évoqués le mercredi 13 mars 2019 dans nos colonnes.

Le Dg de la Douane, Omar Diallo a été indexé. Ce à quoi n’adhère pas un de ses proches avec qui nous avons pris langue. Il lave à grande eau le patron de la Douane

« Les Déclarations d’importation de Produits Alimentaires plus connues sous le nom de Dipa ne sont guère l’affaire de la Douane. C’est plutôt une prérogative du ministre du commerce », relève une source proche du DG de la Douane. Selon notre interlocuteur : « les « DIPA » que nous enregistrons sont en bonne et due forme. Les bénéficiaires ont payé toutes les taxes ». Et notre source de poursuivre :« concernant le dépôt malien, les DIPA sont cédées à des commerçants sénégalais. Ainsi, on change le manifeste et toutes les taxes sont perçues par la Douane ». Et le proche du DG de renseigner : « Nous percevons plus de 5 milliards de droit de douane dans le sucre ».

LE COUT DES COMMERÇANTS A LA CSS

Depuis que la Douane existe, les recettes n’ont jamais atteint les 694 milliards de l’année der (presque 700 milliards). A l’en croire : « Les commerçants sénégalais avec les DIPA importent du sucre. Pour concurrencer le sucre importé, la CSS baisse les prix de vente. Les commerçants sénégalais au moment d’écouler leurs produits, se tournent vers ceux de la CSS. En fin stratèges, ils achètent le sucre de la CSS en attendant des moments propices pour les mettre sur le marché et récoltent des bénéfices » Notre source proche du DG soutient que la douane n’a pas fauté dans cette affaire. Il révèle que tous les détenteurs de DIPA ont payé au centième près ce qu’ ils doivent à la Douane ».

A un an de la retraite, le DG de la Douane, avions-Nous écrit, n’a plus d’ambition. Ce que récuse cette source très proche du Patron de la Douane Sénégalaise. En guise d’exemple, notre interlocuteur souligne que depuis que la Douane existe, les recettes n’ont jamais atteint les 694 milliards de l’année der (presque 700 milliards). Ce qui laisse transparaître une augmentation de plus de 40 milliards de nos francs par rapport à 2017. Il signale que la contribution cumulée au budget constituée par les recettes de la Douane, du COSEC, Impôts et Domaines s’est chiffré à presque 1000 milliards l’année dernière. « Dire que le DG n’est pas performant, c’est dire des contre vérités », fulmine notre source. Par rapport à l’huile, elle nous demande de vérifier auprès de la Sonacos qui grâce à la Douane a fait des ventes de plus de 700 millions l’année dernière et certainement plus cette année.

Concernant l’affaire Ndèye Katy Fall, la Direction générale dégage en touche et dit avoir agi en toute légalité. « Au-delà de Ndèye Katy Fall, d’autres fournisseurs sont épinglés. La Douane fera son devoir », renseigne le proche du DG de la Douane qui précise : « Elle a une mission importante et la Douane en est consciente. L’élection présidentielle vient de se terminer. Ceux qui veulent des postes direction s’agitent. Ce n’est pas le cas pour M. Oumar Diallo qui est un croyant qui croit dur comme fer que le témoin qu’ il a aujourd’hui entre ses mains, reviendra un jour à un autre. Il a la conscience tranquille ». De l’avis d’un membre de sa famille proche, M. Omar Diallo ne regardera jamais quelqu’un les yeux baissés. il a toujours travaillé avec honnêteté. BDN

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*