COALITION BENNOO BOKK YAAKAAR COMMUNIQUE DE PRESSE

COALITION BENNOO BOKK YAAKAAR COMMUNIQUE DE PRESSE
COALITION BENNOO BOKK YAAKAAR COMMUNIQUE DE PRESSE

COALITION BENNOO BOKK YAAKAAR

SECRÉTARIAT EXÉCUTIF PERMANENT

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Secrétariat Exécutif Permanent (SEP) de Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) a procédé à l’examen, entre autres questions, de la situation nationale et internationale.

I-             Concernant la situation nationale

La proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 24 février par la juridiction compétente en la matière, le Conseil Constitutionnel, donne vainqueur au premier tour le Président Macky Sall, avec 58,26 %.

Ce taux qui équivaut à un score important 2.556.246 voix sur un suffrage exprimé de 4 383 877 d’électeurs, soit un écart de plus de 1.500.000 voix de son second, traduit une adhésion de la majorité des populations aux politiques publiques mises en œuvre par le Président Macky Sall, depuis 2012.

Le SEP s’en réjouit et lui exprime ses chaleureuses félicitations pour cette victoire éclatante aboutissement d’une campagne magnifique dans laquelle, il s’est donné corps et âme. De même, BBY félicite l’engagement remarquable de la coalition élargie à la grande majorité présidentielle qui a porté sa candidature avec enthousiasme.

Plus encore, le même jour, après la proclamation des résultats, le Président nouvellement réélu s’est adressé à la nation, pour prendre acte de la décision du Conseil constitutionnel, remercier ses électeurs, féliciter ses opposants et lancer un appel au dialogue à toutes les forces vives du pays.

Depuis, il se construit, par presse interposée, toute sorte de bruits et de supputations qui alourdissent l’atmosphère et la rendent irrespirable dans le seul but d’intoxiquer l’opinion.

1-L’Appel au dialogue du Président de la République loin d’être exclusivement destiné aux partis politiques, s’adresse à toutes les forces vives de la nation (acteurs économiques, sociaux, culturels, politiques, religieux et coutumiers) toutes participant à la construction du développement intégral de la nation sénégalaise. Cet appel se situe loin des préoccupations politiciennes qu’agitent certains opposants ou soi-disant experts.

Pour autant que le pays appartient à tous ses enfants, et que le Président élu est celui de tous les sénégalais sans distinction aucune, le SEP ne peut que magnifier la posture républicaine du Président Macky Sall et inviter particulièrement tous les partis de l’opposition à faire preuve d’esprit de dépassement pour répondre sans préalables à l’Appel de la République.

2-Cas Karim Wade et Khalifa Sall

Rappelons à ce propos que les sus-nommés ont fait l’objet de longs procès publics et contradictoires à l’issue desquels, la justice, sur la base des faits constants et tangibles, et en vertu des dispositions de la loi, les a déclarés coupables, d’enrichissement illicite pour l’un et d’«escroquerie aux deniers publics», «faux et usage de faux dans des documents administratifs » et de « complicité en faux en écriture de commerce » pour l’autre avant de les condamner à des peines de prison ferme et à payer une amende.

L’amalgame et la confusion entretenus sur la possibilité d’un élargissement et d’une amnistie participent toujours de cette volonté de manipuler l’opinion. Il en est de même du soi-disant « exil » dont Karim serait victime de la part du pouvoir. Or, le candidat Madické Niang a clairement indiqué au cours de la campagne électorale que « Karim est libre de revenir au pays, rien ne l’en empêche ». Au surplus, qui peut une seule seconde penser que Me Wade aurait ainsi pu laisser passer pareille occasion de violation des droits élémentaires de Karim Wade à circuler librement sans ameuter le monde et ses cours de justice, Cedeao, Onu, entre autres, sans mobiliser ses troupes contre le régime de Macky Sall ? Un non-sens évident ! Malgré tout, l’opposition s’est toujours complue dans la répétition irraisonnée  de ce « fake new ».

3-« Le 3ème mandat pour Macky », une lubie brandie avant et durant la campagne comme un épouvantail, un repoussoir pour sanctionner Macky Sall. Elle continue à être agitée pour polluer à dessein les esprits aux fins de noircir la victoire de BBY et d’armer l’opinion contre BBY pour les échéances à venir, malgré l’expression nette et univoque de la Constitution en son article 27 disposant que « Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». De surcroit, le Président Macky Sall, lui-même, en conférence de presse, le 31 décembre 2018, a déclaré publiquement qu’il ne lui est pas possible de briguer un troisième mandat

4-Dissolution de l’assemblée nationale et élections locales :

Dans nos propres rangs, sans avoir achevé de faire le bilan de l’élection présidentielle et avant même que le Président ne soit installé, se font entendre des bruits de positionnement individuel et particulier sans aucun souci pour l’intérêt général. BBY invite les militants de la coalition à savoir raison garder, à taire les ambitions personnelles et à mettre en avant l’intérêt collectif. Pour quiconque comprend bien et adhère au slogan, mot d’ordre et orientation politique du Président Macky Sall « un Sénégal de tous, un Sénégal pour tous », rien ne saurait être conçu et décidé en dehors de la coalition BBY dont les succès depuis 2012 ont été assurés grâce à l’unité et la solidarité militante.

5- Mauvaise foi de Idrissa Seck et ses affabulations

S’agissant de la triste et désastreuse sortie de Idrissa Seck proclamant ses propres résultats sur la base exclusive de son désir, il confirme encore tout le mépris qu’il voue à la république. Car, la volonté du peuple ne s’est exprimée ailleurs et autrement que dans les urnes dont les résultats dépouillés n’ont fait l’objet d’aucune contestation depuis les bureaux de vote jusqu’au Conseil constitutionnel, en passant par les commissions départementales et la commission nationale de recensement des votes.

Devant pareille situation, le SEP de BBY appelle les militants à rester soudés autour de l’essentiel, à renforcer plus que jamais le socle unitaire de la coalition, à se pénétrer de la devise « unis, nous demeurons forts et invincibles, divisés nous seront faibles et vulnérables ! », et à continuer de cultiver sans relâche les valeurs d’unité, de discipline, de solidarité pour la poursuite au sein de BBY de l’œuvre de construction d’un pays émergent et inclusif.

II- s’agissant de la situation internationale

L’Algérie est secouée, ces dernières semaines par un mouvement populaire de contestation pacifique. Le SEP souhaite au peuple algérien souverain la résolution de ce contentieux au mieux dans la paix et la stabilité.

L’Ethiopie est frappée par un deuil avec le crash du Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines qui a entraîné la mort de 157 personnes de 35 nationalités. Le SEP s’incline devant la mémoire des disparus, et exprime toute sa solidarité aux familles des victimes.

Nouvelle-Zélande : le SEP/BBY s’incline devant la mémoire des victimes suites aux attentats atroces perpétrés dans une mosquée en Nouvelle-Zélande.Dakar, le 14 mars 2019,Le SEP de BBY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*