Fusion Gendarmerie-Police : «une décision tardive qu’il faut accélérer »,selon le commissaire Cheikhna Keïta

Fusion Gendarmerie-Police : «une décision tardive qu’il faut accélérer »,selon le commissaire Cheikhna Keïta
Fusion Gendarmerie-Police : «une décision tardive qu’il faut accélérer »,selon le commissaire Cheikhna Keïta

 

https://www.leral.net/ Le commissaire à la retraite, Cheikhna Keïta, a encouragé l’idée d’une fusion entre la Police et la Gendarmerie annoncée, hier, par le porte-parole de la Police, le commissaire Tabara Ndiaye, dans l’émission « Grand Jury ».

« C’est une décision tardive. Je pense qu’il faut accélérer le processus parce que cela débouchera sur plus de sécurité pour les populations », a estimé, le commissaire Cheikhna Keîta sur la RFM.

Rappelant que la police est un corps paramilitaire et que la gendarmerie est un corps militaire qui dépend de l’armée, le commissaire a affirmé que « cette séparation entre les deux corps, n’existe qu’en France, désormais, et les pays qu’ils ont colonisés ». Et d’ajouter, « les autorités doivent se dépêcher. Le chef de l’Etat qui est le chef suprême des armées doit donner les instructions pour accélérer cette décision ».

Réfutant la rivalité entre les deux corps, le commissaire à la retraite a invité les Sénégalais à être plus coopératifs pour aider les forces de l’ordre dans leur mission, indiquant « qu’on ne peut pas mettre un policier derrière chaque Sénégalais ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*