Sitor Ndour : “Le dialogue lancé par le président de la République est prématuré”

Sitor Ndour:“Le dialogue lancé par le président de la République est prématuré” Ferloo.com- Quelques jours seulement après le lancement de l’appel au dialogue par le président de la République, des voix discordantes commencent à se faire entendre. Même dans le camp présidentiel. C’est le cas de Sitor Ndour invité de RFM matin qui estime que c’est prématuré de lancer un dialogue. « C’est prématuré d’entamer un dialogue avec l’opposition dans la mesure où le président de la République vient d’être réélu dès le premier tour avec une majorité confortable. C’est donc une invite des populations à une continuité et de conforter son bilan. On s’attend qu’il achève ses chantiers”, soutient Sitor Ndour membre de l’instance dirigeante de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir). De même, poursuit-il, “l’autre partie (opposition) n’est pas prête à dialoguer”. Donc, suggère-t-il, “de part et d’autre, on doit donner au chef de l’Etat deux ans et demi avant d’entamer le dialogue afin de terminer ses chantiers qui constituent, à mon avis des priorités”. Par ailleurs, il estime que ce serait une bonne chose de dialoguer car cela permet de régler beaucoup de choses. “Le dialogue avec l’opposition est donc une plateforme à ne pas rater. Et c’est tout à fait logique que Me Wade réponde à ce dialogue”, insiste-t-il.
Sitor Ndour:“Le dialogue lancé par le président de la République est prématuré” Ferloo.com- Quelques jours seulement après le lancement de l’appel au dialogue par le président de la République, des voix discordantes commencent à se faire entendre. Même dans le camp présidentiel. C’est le cas de Sitor Ndour invité de RFM matin qui estime que c’est prématuré de lancer un dialogue. « C’est prématuré d’entamer un dialogue avec l’opposition dans la mesure où le président de la République vient d’être réélu dès le premier tour avec une majorité confortable. C’est donc une invite des populations à une continuité et de conforter son bilan. On s’attend qu’il achève ses chantiers”, soutient Sitor Ndour membre de l’instance dirigeante de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir). De même, poursuit-il, “l’autre partie (opposition) n’est pas prête à dialoguer”. Donc, suggère-t-il, “de part et d’autre, on doit donner au chef de l’Etat deux ans et demi avant d’entamer le dialogue afin de terminer ses chantiers qui constituent, à mon avis des priorités”. Par ailleurs, il estime que ce serait une bonne chose de dialoguer car cela permet de régler beaucoup de choses. “Le dialogue avec l’opposition est donc une plateforme à ne pas rater. Et c’est tout à fait logique que Me Wade réponde à ce dialogue”, insiste-t-il.

 

Ferloo.com- Quelques jours seulement après le lancement de l’appel au dialogue par le président de la République, des voix discordantes commencent à se faire entendre. Même dans le camp présidentiel. C’est le cas de Sitor Ndour invité de RFM matin qui estime que c’est prématuré de lancer un dialogue.

« C’est prématuré d’entamer un dialogue avec l’opposition dans la mesure où le président de la République vient d’être réélu dès le premier tour avec une majorité confortable. C’est donc une invite des populations à une continuité et de conforter son bilan. On s’attend qu’il achève ses chantiers”, soutient Sitor Ndour membre de l’instance dirigeante de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir).

De même, poursuit-il, “l’autre partie (opposition) n’est pas prête à dialoguer”. Donc, suggère-t-il, “de part  et d’autre, on doit donner au chef de l’Etat deux ans et demi avant d’entamer le dialogue afin de terminer ses chantiers qui constituent, à mon avis des priorités”.

Par ailleurs, il estime que ce serait une bonne chose de dialoguer car cela permet de régler beaucoup de choses. “Le dialogue avec l’opposition est donc une plateforme à ne pas rater. Et c’est tout à fait logique que Me Wade réponde à ce dialogue”, insiste-t-il.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*