Ucad : Dans un discours éloquent, Idy se livre aux étudiants.

Ucad:Dans un discours éloquent, Idy se livre aux étudiants.
Ucad:Dans un discours éloquent, Idy se livre aux étudiants.

https://www.dakaractu.com Le candidat Idrissa Seck mène aujourd’hui sa dernière journée de campagne. Il a fait la banlieue et environs avant de se diriger vers l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar pour rencontrer les étudiants.

Dans son discours, il a signifié aux étudiants l’importance qu’il accorde au savoir et à la formation et invite ainsi les étudiants à se consacrer à une bonne formation.

Il a aussi exprimé son désir d’instaurer un climat stable à travers la stabilisation des statuts des professeurs, mais aussi de statuer sur le problème des bourses des étudiants.

Caravane électorale d’Idrissa Seck : «les stades sont trop exigus pour contenir le peuple…» 

https://actusen.sn En ce dernier jour de campagne électorale, le candidat de la coalition «Idy2019» a tenu sa dernière «marche orange». Une caravane qui a sillonné toutes les grandes artères de la capitale (Yoff, Ucad, Centre-ville, Centenaire, Obélisque, etc.).

Le cortège a drainé une foule immense qui s’intensifie au fur et à mesure qu’il franchit les grandes artères. Un effet boule de neige, dirait-on. Ce qui pousse Idrissa Seck à affirmer : les stades sont trop exigus pour contenir le peuple.  Quand on veut rencontrer le peuple, il faut se déplacer vers eux. Mais quand vous ne faites pas ce pourquoi le peuple vous a élu, vous ne pourrez que vous refugier dans les stades», dit-il en raillant le candidat de Bby.Et d’ajouter : «il est maintenant clair que la décision prise par l’ensemble des Sénégalais est le changement dès le premier tour. Ce qui reste, c’est qu’on se prépare à redresser notre pays. Dès la victoire on s’occupera des problèmes des Sénégalais».Ousmane Thiane

De Médina à Petersen, Idy évoque Khalifa Sall et élimine l’idée d’un deuxième tour

https://www.pressafrik.com Plus question d’aller au deuxième tour avec Macky Sall, selon le candidat de la coalition « Idy 2019 ». Selon l’ancien Premier ministre qui fait une « marche orange » dans les rues de la capitale, l’élection sera pliée dès le premier tour, vu la mobilisation et la déterminations dont les populations ont fait montre durant toute la campagne dans tous les coins du pays. Idrissa Seck a également évoqué « son ami et frère Khalifa Ababacar Sall » et récolté une salve d’applaudissements de la part des militants dakarois… Regardez !!!

AVANT-DERNIER JOUR DE CAMPAGNE ÉLECTORALE : Idrissa Seck liste les trois péchés capitaux de Macky Sall et lui sert, encore, la leçon «comment gérer le Sénégal»

https://www.jotaay.net Pour avoir sillonné le Sénégal en entier, Idrissa Seck est entré, hier, à Dakar, point de chute de sa campagne électorale, avec une voix presque cassée. Mais, dans un moment où la diatribe est le sport national, le candidat n’a pu s’empêcher de tirer sur celui qu’il veut remplacer à la tête du Sénégal : Macky Sall. Pour ce faire, le président de la coalition «Idy 2019» a listé les trois péchés capitaux de l’actuel occupant du palais de l’avenue Roume, non sans lui donner, encore une fois, une leçon sur «comment gérer le Sénégal».  

Idrissa Seck avait donc réservé le meilleur pour la fin. En effet, le candidat de la coalition «Idy 2019», qui s’était limité, presque tout au long de sa campagne, à des déclarations d’intention, a poussé le bouchon ces derniers jours en s’attaquant sévèrement à son principal adversaire. Hier, après avoir peiné à atteindre Guédiawaye, à cause des meetings et autres rassemblements en son honneur un peu partout sur le chemin, Idrissa Seck et sa caravane ont finalement pu arriver à destination. Devant la permanence du Grand Parti, à une heure du matin, Idrissa Seck, entouré de ses alliés, a tenu à magnifier l’engagement des militants de sa coalition.

Après les remerciements et encouragements pour galvaniser des militants déjà acquis à sa cause, le candidat de la coalition «Idy 2019» s’est, sans tarder, attaqué au candidat sortant, Macky Sall, dont il liste les trois péchés capitaux à savoir : le manque de culture, la destruction de l’État avec la manipulation des autres institutions par le président de la République et l’absence de souveraineté économique. «Je pense que l’actuel président, s’il était assez intelligent et cultivé, il ne serait pas banni par la population après avoir dirigé le pays pendant sept ans. Mais ce qui lui a causé tous ces problèmes, c’est son manque de culture qui fait qu’il ne sait pas comme on dirige le Sénégal», campe-t-il.
Avant de dire la «leçon» : «On ne dirige pas le Sénégal par le méchanceté, on ne dirige pas le Sénégal par le ‘’Niangal’’, on ne dirige pas le Sénégal par la force. Mais on dirige le Sénégal par le soutien constant et la clémence vis à vis du peuple. La deuxième chose, c’est la façon dont il a déstructuré les autres institutions. Ce qui fait que c’est lui qui décide au niveau de l’Assemblée, c’est aussi lui qui décide au niveau de la justice et au niveau de l’administration publique, il a fini de transformer tout le monde en des militants de l’Apr. La troisième chose, c’est qu’on a fini de marginaliser les Sénégalais dans la compétition économique du pays», indique Idrissa Seck qui pense que ces trois «péchés» réunis font que, «aujourd’hui, il est arrivé à un point où tout le monde chante ‘’na dém’’». Pour terminer, il appelle ses militants à aller voter et à sécuriser leur vote pour en finir avec le régime de Macky Sall. Macky Sall qu’il invite à ne rien tenter après avoir constaté sa défaite.    Sidy Djimby NDAO

Idrissa Seck sillonne Tivaouane et la route des Niayes et fait une entrée fracassante à Dakar

https://www.jotaay.net Pour sa 19ème et avant-dernière journée de campagne électorale, Idrissa Seck a mis une vitesse de plus à sa marche, qui est dans les faits devenue une course orange. Hier, la coalition Idy 2019 a débuté par le département de Tivaouane, avant de ratisser les villages de la route des Niayes pour terminer sa course à Dakar.  

Chérif Lo a été la première étape de la marche, avant que le convoi n’arrive à Ndiassane. Dans la capitale de la Khadriya, Idrissa Seck a commencé par un recueillement au niveau du mausolée du fondateur de Ndiassane Cheikh Bou Mouhamed Kounta. Il a par la suite rencontré les dignitaires de la ville sainte avant de s’entretenir en tête à tête avec le Khalife général des Khadres, Serigne El Hadji Bécaye Kounta. S’adressant à ses militants, il dira qu’il n’est point venu à Ndiassane pour battre campagne et la relation qui le lie avec la ville de son ami intime Sidy Kounta transcende la population. «Je sais que votre belle mobilisation et votre engagement que vous nous avez manifesté depuis toujours ne s’expliquent que par l’amour que vous me portez. Et toutes les choses qui existent sur terre ne peuvent changer cette relation que nous entretenons. Le plus important, c’est que si, par la grâce de Dieu, nous accédons au pouvoir, nous travaillerons à donner à Ndiassane la part qui lui revient de droit au regard de ce qu’il représente pour le Sénégal», a déclaré Idrissa Seck, avant de prendre la direction de Tivaouane.

Insolite à Tivaouane : un marchand ambulant, «préoccupé par l’avenir du Sénégal», offre 5000 F à Idrissa seck en guise de participation 

Dans la ville de Seydi El Hadji Malick Sy, le président de la coalition «Idy 2019» a fait le tour de la ville avec sa caravane avant de faire sa déclaration devant ses militants venus massivement l’accueillir. Il a ouvert son propos par rendre hommage aux religieux de la ville sainte. «Votre accueil si chaleureux indique qu’à l’image de tout le Sénégal, Tivaouane également a choisi le changement. Et à l’image de tout le Sénégal, je vous invite à le faire dès le premier tour. Parce que sous ce chaud soleil, sans que personne ne vous remette le moindre franc pour vous mobiliser, cela prouve à suffisance votre détermination et votre engagement à changer les choses, mais cela traduit également votre amour intense pour le Sénégal», a dit Idrissa Seck, qui a tenu à saluer le ralliement à sa coalition du responsable du Pds à Tivaouane, Seydi El Hadji Malick Guèye, «avec beaucoup de ses collègues responsables». Et Idrissa Seck d’inviter à «en finir avec la précarité des enseignants, des chauffeurs, des étudiants…» en allant massivement voter pour une victoire éclatante dès le premier tour. Lors de sa caravane à Tivaouane, un fait insolite s’est passé. En effet, un marchand ambulant, qui dit être préoccupé par l’avenir du Sénégal, s’est approché du leader de Rewmi pour lui offrir un billet de 5000 F en guise de participation. Un geste que le candidat a salué, disant que cala  symbolise le degré d’engagement et la volonté de changement du peuple.

Après Tivaouane, Idrissa Seck s’est rendu à Mboro, puis à Notto.   

Pendant qu’il était en train de ratisser son itinéraire du jour, fort de 23 localités, Dakar attendait et s’impatientait. À Guédiawaye, fief de Malick Gakou, les militants des partis de la coalition patientaient au niveau du stade Amadou Barry. Ne pouvant plus attendre, le leader de Grand Parti a décidé de venir chercher son candidat, histoire de lui éviter les infernaux  arrêts à chaque niveau de sa route. Mais, c’était sans compter avec les populations qui ont continué à arrêter le cortège avec des mobilisations  au bord de la route.

Arrivé à Bargny, le convoi a marqué une nouvelle pause. Sur place, entouré par ses alliés Cheikh Hadjibou Soumaré, Abdoul Mbaye, Malick Gakou, Bougane Guèye, Hélène Tine…, Idrissa Seck a indiqué aux populations qu’il connaît leur doléances et qu’il promet de les solutionner juste après la victoire «au premier tour». À Rufisque, Idrissa Seck a laissé entendre que cette ville a toutes les ressources humaines nécessaires pour faire son développement. Le convoi a ensuite fait cap sur Guédiawaye en passant par Pikine. Sidy Djimby NDAO 

Idy à Ndiassane : «Avec tout l’argent du monde, personne ne peut nous séparer»

iGfm – (Ndiassane) Le candidat de la coalition Idy2019, Idrissa Seck, en compagnie de Bougane Gueye Dany, Hadjibou Soumare,

Ici à Ndiassane je suis chez moi. Que je vienne ou pas, je sais que si je vous demande quelque chose, vous me le donnez. Ce qui explique cela, c’est que vous portez dans vos coeurs. Avec tout l’argent du monde, personne ne peut nous séparer.

Ce que nous demandons au bon Dieu, c’est que s’Ils nous accorde le Pouvoir que nous n’oublions pas Ndiassane, a prié Idrissa Seck.

Il était accompagné par Hadjibou Soumaré, Bougane Gueye Dany dans la ville sainte de Ndiassane.Harouna Fall (Envoyé Spécial)

Le Directeur du Trésor public dément tout soutien à Idy

http://www.emedia.sn A travers une mise au point parvenue à la rédaction d’Emedia.sn, le Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor, Cheikh Tidiane Diop, dément une information parue dans la presse, ce vendredi, 22 février 2019, selon laquelle il soutiendrait le candidat Idrissa Seck.

Le DGCPT « tient à préciser que ces informations sont totalement injustifiées et tout à fait malveillantes et qu’il n’a jamais rencontré encore moins soutenu financièrement le candidat Idrissa Seck » et jure qu’il « reste un fonctionnaire loyal et engagé au service de la République. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*