Coalition Idy 2019 : « L’ancrage du Pds est notre atout »

Coalition Idy 2019:"L'ancrage du Pds est notre atout"
Coalition Idy 2019:"L'ancrage du Pds est notre atout"

http://www.seneweb.com/index.php La coalition « Idy 2019 » qui porte la candidature d’Idrissa Seck compte énormément, en plus du travail abattu par ses comités électoraux à Pikine, sur l’apport du Parti démocratique sénégalais (Pds) pour remporter le scrutin présidentiel dans ce département.

C’est, en tout cas, ce qu’a indiqué à l’Agence de presse sénégalaise (Aps), n’en déplaise Me Abdoulaye Wade qui s’abstient encore de donner une consigne de vote en leur faveur, son coordonnateur départemental, Mamadou Gaïndé Badiane, repris par le quotidien Le Soleil.

Ndamal Cadior répond à Macky Sall : «Le 24 février à 19h après sa sieste, on lui donne les résultats,il prend ses valises et rentre à Fatick ou au Fouta»

https://www.dakaractu.com Idrissa Seck a débarqué ce mercredi dans le fief du candidat de Benno Bokk Yakaar. À travers la caravane qu’il a menée hier, le leader de la coalition IDY2019 a lancé quelques éléments de réponse par rapport aux affirmations récentes du candidat Macky Sall qui disait : » prendre sa sieste le jour du scrutin et à son réveil on lui fait savoir qu’il a gagné »

 » Après sa sieste, il sera informé de sa défaite et prendra tranquillement ses valises pour retourner à Fatick ou au Fouta », lui répondra Ndamal Cadior devant la population Fatickoise.

A Tivaouane, Idrissa Seck revient sur la situation des chauffeurs, enseignants et étudiants

https://www.pressafrik.com/ A Tivaouane, où il a été accueilli en héros, l’opposant Idrissa Seck, 59 ans, est revenu sur la situation des chauffeurs, enseignants et étudiants, annonçant qu’il va mettre fin aux difficultés qu’ils connaissent, une fois élu président de la République du Sénégal au soir du 24 février, lors d’un meeting ce jeudi.

« Le problème est le même à travers tout le Sénégal. Les chauffeurs sont fatigués y compris les enseignants et les étudiants. Pour résoudre ce problème, il faut se lever trois très tôt, aller voter pour sécuriser les votes afin que personne ne puisse rien faire », a dit l’opposant. Idrissa Seck a promis de mettre en place une équipe qui va travailler dans la transparence. Elle sera vertueuse, compétente et intègre pour le redressement du pays », assure-t-il, devant des centaines de militants à Tivaouane.Salif SAKHANOKHO

 OUSMANE SONKO : « LE SÉNÉGAL À UNE CHANCE HISTORIQUE DE DEVENIR RÉELLEMENT INDÉPENDANT »

Thiès, 21 fév (APS) – Le Sénégal a une ’’chance historique’’ de prendre son destin en main et de devenir ‘’réellement indépendant’’, a déclaré mercredi à Thiès le candidat de la coalition « Sonko Président’’, Ousmane Sonko.

’’Nous avons une chance historique de prendre notre destin en main et de devenir réellement indépendants, parce que nous ne le sommes pas encore’’ , a dit M. Sonko, arrivé tard dans la nuit à la promenade des Thiessois.

Il a promis que s’il est élu à la tête du Sénégal, cette ’’forme de colonisation’’ consistant à ce que les entreprises étrangères profitent davantage des ressources nationales que les Sénégalais, sera ’’finie’’.

‘’On ne refuse pas que les étrangers viennent travailler ici, mais que ce soit dans un partenariat gagnant-gagnant’’, a-t-il précisé.

Il a affirmé qu’ »aujourd’hui on est dans un partenariat gagnant-perdant’’ dans lequel ce sont les Sénégalais qui perdent. Il a aussi promis une redistribution juste et correcte des richesses du pays.

Il a dénoncé la situation actuelle où ‘’les politiciens qui sont 0,01 pourcent de la population, accaparent 80 pourcent des richesses’’ du pays. Assurant ses militants qu’ils ont ’’le meilleur candidat et le meilleur’’, il les a exhortés à poursuivre le travail de proximité durant les 48 heures restantes de la campagne.

‘’Bien démarrer, c’est bon, mais bien finir, encore mieux’’, leur a-t-il dit, se félicitant de la qualité de la campagne de la coalition qu’il dirige. Saluant la posture de la jeunesse ambitieuse et saine qui l’a attendu dans l’air libre et dans la fraîcheur nocturne, il a dit ‘’compter sur cette force et cette énergie pour transformer rapidement ce pays’’.

Il a loué, en passant, la réputation de ‘’ville du refus’’ qu’incarne Thiès, sa ville natale.

Ousmane Sonko a exhorté ses partisans à aller retirer leurs cartes et aller voter ‘’tôt et massivement’’, dimanche. Il faut, a-t-il dit, prouver le contraire de la croyance selon laquelle la majorité des jeunes ne votent pas.

Il a souligné aussi la nécessité pour eux de sécuriser leur vote. ‘’Si vous le faites, le 24 à minuit, Macky Sall sera conjugué au passé’’, a-t-il assuré. ‘’On ne vous décevra jamais , on ne vous trahira jamais’’, a promis Ousmane Sonko, avant de faire cap sur Khombole où sa délégation était attendue dans la nuit, pour un meeting, avant de rentrer à Dakar.ADI/ASG

Atepa Goudiaby démontre comment le Sénégal peut gagner 300 milliards de dollars grâce au gaz et au fer.

https://www.dakaractu.com Face à Abdou Aziz Mbaye, l’architecte Pierre Atepa Goudiaby, de la tribune de « Sur un Air de Campagne », ce jeudi, sur Dakaractu Tv, a développé les points saillants du programme de « Sonko président ».

«Je reconnais que Benno bokk yakaar mobilise. Je ne suis pas un nihiliste. Je ne dirai pas que ce régime n’a rien fait pour les Sénégalais. Cependant, nous sommes porteurs d’une vision meilleure que celle déclinée à travers le PSE. Notre candidat peut faire mieux. Je ne reviendrai pas sur le rejet de notre candidature (allusion au parrainage). Nous irons au-delà de la mobilisation pour faire des propositions. Pour que le Sénégal fasse partie des pays africains les plus développés et cela est possible », a d’emblée déclaré M. Goudiaby.

« L’opposition est dans son rôle, mais on ne peut pas nier que  le Sénégal a décroché le satisfecit de la communauté internationale, notamment lors de la présentation du PAP2 (Plan d’actions prioritaires) du PSE . Nous recherchions  2500 milliards au Club de Paris et nous sommes rentrés avec  7356 milliards F Cfa pour boucler le financement. Notre programme s’appelle « Ligeyeul Euleuk », rétorque Abdou Aziz Mbaye.

L’ex-ministre de la Culture définira le PSE comme la « rationalisation du programme déterminé par les Sénégalais à propos de leur vécu et de leur aperçu ». Il parle d’un taux d’accès à l’eau de 91% pour les ruraux et d’un taux d’accès à l’électricité de 98 % en zone urbaine.

Reprenant la parole, Atepa, qui fustige la stratégie d’endettement de Macky Sall, milite pour une transformation des ressources minières pour accroitre les richesses.  Le collaborateur de Ousmane Sonko, qui rappelle le rôle qu’il a joué aux côtés du président Abdou Diouf pour l’exploitation des montagnes de fer (réserves évaluées à 750 000 tonnes) de la Falémé, explique comment le Sénégal a failli concéder ces minerais aux Turcs à 2 milliards de dollars là où on pouvait percevoir 52 milliards de dollars. « Avec le gaz qu’on a ici, on peut transformer tout ce fer pour avoir 450 millions de tonnes et cela fera 300 milliards de dollars d’ici 50 ans à 60 ans », justifie cet éminent membre de « Sonko Président ». Pour  cette coalition, le Sénégal perd souvent dans les transactions internationales. C’est ainsi que Pierre Goudiaby  démontrera comment ce pays a failli, sur un autre marché, prendre 80 millions de dollars et comment il a amené l’Etat à renoncer à ses miettes pour gagner un milliard de dollars.

Sur ce registre toujours, il croit savoir qu’avec le gaz qu’il évalue à 91 millions de gigawatts, le Sénégal peut se positionner comme un hub de fer, pour capitaliser sur le marché de 13 000 km de chemin de fer que propose le NEPAD.

  1. Mbaye dira que le Sénégal ne peut pas encore supporter le niveau d’investissement requis pour exploiter ces matières premières. Il cite l’exemple des Etats-Unis d’Amérique pour soutenir que l’endettement n’est pas une spécificité sénégalaise

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*