MACKY SALL ANNONCE LE RENFORCEMENT DU RÉSEAU DE DISTRIBUTION D’EAU DE THIÈS

MACKY SALL ANNONCE LE RENFORCEMENT DU RÉSEAU DE DISTRIBUTION D’EAU DE THIÈS
MACKY SALL ANNONCE LE RENFORCEMENT DU RÉSEAU DE DISTRIBUTION D’EAU DE THIÈS

Thiès, 18 fév (APS) – Le candidat de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), Macky Sall a indiqué, dimanche à Thiès, que l’étape qui suit la résolution des problèmes d’approvisionnement en eau de la ville de Thiès sera de « renforcer le réseau de distribution » de la cité.

« Vous savez que les problèmes d’eau que vous aviez sont résolus, maintenant, ce qui reste c’est de renforcer le réseau de distribution dans la ville de Thiès’’, a dit en substance le président sortant.

S’adressant à une foule nombreuse, à la Promenade des Thiessois, Macky Sall a aussi annoncé qu’il évoquera à Darou Khoudoss, le problème d’eau auquel se trouve confrontée cette commune du département de Tivaouane.

Il a assuré qu’il compte le solutionner en relation avec les Industries chimiques du Sénégal (ICS) Macky Sall a relevé, en passant, avoir ’’ressuscité’’ les ICS qui étaient selon lui « mortes » au moment où il accédait au pouvoir en 2012.Le président sortant qui a dit préférer ne pas parler de programme à Thiès, a évoqué comme autre acte en faveur des Thiessois, la déclassification d’une partie de la forêt classée en vue de permettre à des familles d’avoir des titres fonciers.ADI/PON

Arrivée de Macky à Rufisque : La coalition BBY et la majorité Présidentielle d’attaque

https://www.dakaractu.com Attendu d’un moment à l’autre dans la vieille ville, le candidat Macky Sall trouvera sur place des militants et des responsables totalement acquis à sa cause. Déjà, le terrain des hlm, théâtre des opérations, a fini de faire le plein.

Dans la loge officielle, le garde des sceaux, Ministre de la justice, M. Ismaïla Madior Fall, le maire de Sangalkam, ministre de la pêche, M. Oumar Guèye, le president du Conseil départemental, l’Hd Souleymane Ndoye, tous les maires du département, tels celui de Yenne, M. Gorgui Ciss, l’ambassadrice Diouma Dieng Diakhaté et tous les responsables politiques, attendent avec impatience l’arrivée de leur candidat Macky Sal

Mbagnick Ndiaye, coordonnateur de la coalition Benno Book Yaakaar départementale de Fatick remercie la population

https://www.dakaractu.com Le Coordonnateur du comité électoral départemental  de la coalition Benno Bokk Yaakaar de Fatick, Mbagnick Ndiaye, au nom des leaders politiques de la localité et en son nom propre remercie tous les militants et sympathisants qui n’ont ménagé aucun effort pour réserver un accueil mémorable au Président Macky Sall. A ce titre , il se félicite particulièrement de la mobilisation de la jeunesse, des étudiants, des femmes…
Dans un élan de solidarité les commissions ont fait un travail remarquable, je tiens à leur faire part de ma gratitude, indique le coordonnateur . En effet,  toutes les commissions ont pleinement joué leurs partitions dans la concorde pour la réussite du meeting exceptionnel du candidat de la coalition benno bokk yaakaar, Macky Sall  qui s’est tenu le 16 février 2019 au stade Massene Séné de Fatick. Cette date restera à jamais gravé dans les annales de la vie politique sénégalaise. L’accueil triomphal que nous lui avons réservé dans le Sine démontre à suffisance que la population fatikoise porte Macky au coeur et que la région de Fatick va réélire au premier tour son digne fils.
Comme l’a rappelé notre candidat à l’élection présidentielle du 24 février prochain, Macky Sall, « vous avez remporté la palme de la mobilisation, vous occupez la première place pour votre mobilisation’’.  » Ndiokko ndial a pakh ».
Ainsi, la coalition benno book yaakaar de Fatick  invite toute la population à aller massivement voter pour leur candidat Macky Sall

Meeting de Fatick : Cheikh Kanté copieusement hué

http://www.seneweb.co Le ministre chargé du Plan Sénégal Émergent (Pse) a passé, samedi, un sale quart d’heure lors du meeting de Fatick. Cheikh Kanté a été copieusement hué, informe le quotidien L’As.

Le président du Conseil départemental de Fatick, Oumar Sène, en a aussi pris pour son grade. Ce dernier a été abondamment sifflé, devant le candidat Macky Sall, par le public.

Par contre, indique le journal, des responsables de Benno Bokk Yakaar comme Matar Bâ, Mbagnick Ndiaye et Thérèse Faye ont eu droit à une véritable standing ovation.

Moustapha Diakhaté révèle la cause de la brouille Macky-Idy

http://www.seneweb.com L’ancien président du groupe parlementaire Benno Moustapha Diakhaté tacle sévèrement Idrissa Seck. Dans un post Facebook intitulé « Dissolution du Hcct, une nouvelle crapulerie électoraliste d’Idrissa Seck », il révèle que l’ancien Premier ministre voulait le fauteuil du Haut conseil des collectivités territoriales qu’occupe Ousmane Tanor Dieng. D’où sa brouille avec Macky Sall.

« Lénine dirait d’Idrissa Seck qu’énumérer toutes ses absurdités est chose impossible car chacune de ses sorties médiatiques est un abîme de malhonnêteté, assène Diakhaté. De toutes les inconduites d’Idrissa Seck, celle-là est la plus ridicule. En effet la cause de sa brouille avec Macky Sall vient du seul ait qu’il n’a jamais obtenu, après avoir perdu le Sénat en raison de sa dissolution, la présidence de cette station qu’il dénonce. »

Mahammad Dionne : « Idrissa Seck est un tricheur »

http://www.seneweb.co Le coordonnateur du pôle-programme de Benno Bokk Yakaar était, rapporte L’As, en campagne dans le Ferlo et le Djolof. Mahammad Boune Abdallah Dionne en a profité pour tacler l’opposition, particulièrement le candidat de la coalition Idy 2019.

« Idrissa Seck est un tricheur. Il se présente comme quelqu’un qui est sorti des grandes écoles alors qu’il n’en est rien. Il a présenté un faux curriculum vitae (cv) qu’il veut vendre aux Sénégalais qui ne l’achèteront pas », a déclaré Le Premier ministre.

Jacques Habib Sy : « Avec Macky, c’est la famille au cœur de la République »

http://www.seneweb.com Le dernier livre de Macky Sall, « Le Sénégal au cœur », devait s’intituler « La famille au cœur de la République ». Du moins, c’est l’avis de Jacques Habib Sy. « Cousins, beaux-pères, beaux-frères, gendres, frères…, tous gravitent autour de l’appareil d’État sous le régime Apr », constate, amer, dans Walf Quotidien, l’ancien Délégué à l’organisation du Sommet de la Francophonie à Dakar.

Le mari de Yacine Fall, candidate déclarée à la présidentielle qui a rejoint Sonko faute de parrainages, de poursuivre son sévère réquisitoire du magistère de Macky Sall : « C’est l’implication sans précédent de la famille et de la belle-famille dans les affaires de la République. En matière de démocratie et de bonne gouvernance, l’actuel chef de l’État a fait moins que Diouf et Wade »

Livre sur le PRODAC : Mame Mbaye Niang promet de répondre à Birahim Seck après la présidentielle

https://www.dakaractu.com De la tribune de « Face à Dakaractu » ce lundi, le ministre du Tourisme a promis de répondre à Birahim Seck du Forum civil qui vient de publier un livre sur scandale du PRODAC révélé il y a de cela quelques mois.

« J’ai fourni beaucoup d’explications et personne n’est en mesure de me démentir. J’avais décidé de ne plus en parler. C’est un combat politique et je vais réagir après la campagne. Il me reproche d’avoir signé une notification, alors que aussi bien l’Armp que la Dcmp ont approuvé. Le modèle est brévité et a été soumis à l’appréciation des organes de contrôle. Moi je suis ministre, je ne suis pas ingénieur agronome comme le coordonnateur du PRODAC. Dans cette affaire, je ne suis pas ordonnateur de dépenses ni administrateur de crédits. C’est moi-même qui ai demandé à ce qu’on audite le PRODAC, puisque ce qui devait être réalisé en huit mois ne l’a pas été au bout de deux ans. J’ai appelé mon collègue des Finances qui a envoyé une commission pour qu’on audite », s’étonne ce haut responsable de l’Alliance pour la République.

Sur l’histoire des 94 milliards de F Cfa,  il a lavé à grande eau Mamour Diallo. « Il n’y a pas de détournement, c’est une dette que l’Etat reconnait. Aujourd’hui, Sonko a même honte d’en parler », regrette-t-il.

Mame Mbaye Niang : «En 2012, 900 000 ménages sénégalais avaient besoin de bourses de sécurité familiale»

https://www.dakaractu.com Invité à l’émission « Face à Dakaractu » ce lundi, le ministre du Tourisme a listé les principales urgences auxquelles le président Macky Sall devait faire face au moment de son élection en 2012 : les coupures d’électricité, le problème des inondations, la cherté des prix des denrées de première nécessité et la question du chômage des jeunes.

Ainsi, il rappelle qu’à l’époque la fourniture d’électricité souffrait des coupures intempestives ayant débouché sur ce qu’on appelait « les émeutes de l’électricité ». « Le Plan Takaal n’a jamais fonctionné. On a trouvé une production autour de 500 mégawatts, aujourd’hui ce volume est doublé. Il n’y a presque plus de délestage.

Vous avez vu que la SENELEC est en train de moderniser sa plateforme. On parle même de boucles installées dans la capitale », détaille-t-il, sur le plateau de Dakaractu.

Deuxièmement, il y a le problème des inondations. « En 2012, on parlait même de choléra qui menaçait les populations vivant dans les zones inondées. L’Etat a lancé un Plan décennal de lutte contre les inondations. Heureusement que nous sommes parvenus à endiguer les contrecoups néfastes des inondations en sept ans », explique le ministre.

Au sujet des prix des denrées de première nécessité, Mame Mbaye Niang s’est réjoui de leur stabilisation depuis 2012.

Enfin, se prononçant sur la question de l’emploi des jeunes, il croit savoir que 491 000 emplois ont été créés hors secteur agricole. Le ministre, sur ce registre toujours, a déploré le manque de formation et salué la vision du chef de l’Etat qui a donné des instructions utiles pour une adéquation entre l’offre et la demande. Mieux, après s’être revenu sur la création de nouvelles universités, il pense que c’est parce que les procédures de l’ANPEJ étaient trop contraignantes que la Délégation pour l’entreprenariat rapide a été mise sur pied.

 « Nous avons un programme validé par des partenaires techniques et financiers. Notre programme jouit d’un cadre budgétaire. Ce que vous ne pouvez avoir avec les candidats de l’opposition. Pour les années à venir le président va miser sur l’emploi des jeunes, avec notamment les start-up », ajoute M. Niang.

« On ne peut pas soutenir qu’un taux de croissance qui quitte le point 1 pour aller au point 7 n’impacte pas la question de l’emploi. En 2012, 900 000 ménages sénégalais avaient besoin de bourses de sécurité familiale, mais l’économie du  pays ne parvenait même pas à supporter 10 000 bourses. On a fait des économies substantielles pour pouvoir venir en aide à 150 000 familles. Si aujourd’hui  400 000 familles en bénéficient c’est grâce à la croissance », relève le ministre de la Justice

Tivaouane-Les piques de Macky à ses adversaires :«Pourquoi ont-ils peur des stades?»

https://www.pressafrik.com Le candidat Macky Sall est convaincu que ses adversaires pour la présidentielle du 24 février prochain n’osent pas se mesurer à lui. Accueilli à Tivaouane dans un stade municipal où l’attendaient de nombreux militants, Macky Sall a assuré qu’il est le seul à oser tenir des rassemblements dans des stades.

«Suis-je le seul candidat a cette élection? Car, je suis seul à oser tenir des rassemblements dans des stades. Mes adversaires se contentent simplement de caravanes sans envergure. S’y ajoute que leurs slogans “Macky naa deem” (Ndlr : Macky doit partir) ne me fera pas partir. Et puis, c’est un slogan périmé».

A l’en croire, Idrissa Seck et Cie ne peuvent pas mesurer la responsabilité et la lourdeur que la fonction présidentielle exige. «Diriger un pays n’est pas une chose à prendre à la légère. Il faut de la rigueur et du sérieux pour y arriver», a-t-il soutenu.

avant de prendre congé des militants et responsables de Tivaouane, il a fait un clin d’œil aux différentes familles maraboutiques sénégalaises qui ont joué un grand rôle pour la stabilité du pays mais surtout dans la lutte contre le terrorisme.
C’est par la suite qu’il a fait cap vers Thiès où doit se tenir son dernier meeting de la journée.Ousmane Demba Kane

Oumar Youm « nous sommes engagés à assurer la victoire dès le premier tour avec au moins 75% »

https://www.leral.net Le responsable politique de la majorité présidentielle de Thiadiaye, Omar Youm a rassuré le candidat de la coalition Benno Bokk yaakaar pour l’élection présidentielle du 24 février. 

En marge du grand meeting départemental dans la Petite-Cote, tenu ce samedi, le Directeur de cabinet du chef de l’Etat soutient que Mbour a déjà fait le choix du meilleur candidat, « le candidat des bons résultats, le candidat du bilan magique le candidat de la raison de la stabilité de la continuité dans le progrès. »

Il ajoute que « de Mbour à Malikounda, Poponguine, Ndayane, Ngaparou, Nguekhokh, Diass Sindia, Sandiara, Thiadiaye, Ndiaganiao, Fissel nous nous sommes déjà engagés pour vous assurer la victoire dès le premier tour avec au moins 75 pour cent. On a confiance et la conscience tranquille quant à l’atteinte de cet objectif. Deuxième mandat au premier tour sans détour haut la main », confie Oumar Youm à Macky Sall, très satisfait de la mobilisation.

Macky défie Idy: »Thiès a basculé »

http://www.seneweb.com/index.php Le président sortant, Macky Sall, candidat de la coalition Benno Bok Yakaar, a été accueilli, ce dimanche à Thiès, par une marée humaine. La capitale du Cayor, base affective d’Idrissa Seck, a battu le record de la mobilisation, depuis le début de la campagne. Prenant la parole sur l’esplanade des Thiessois pleine comme un œuf, le président sortant n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction.

« J’ai compris que la population de Thiès est prête à adopter la continuité », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « Thiès a remporté la palme de toutes les mobilisations. Thiès a complètement basculé. »

Revenant sur ses projets pour la cité du Rail, Macky Sall annonce la relance du chemin de fer. « Notre priorité pour Thiès, c’est la relance du chemin de fer dès le mois d’avril prochain. Nous allons redonner à Thiès sa vocation de carrefour de réseau électrique et de région minière. L’avenir de la jeunesse de Thiès, c’est donc ici avec nous. Nous serons ensemble jusqu’en 2024 », a fait savoir le candidat de la majorité présidentielle. Non sans appeler ses militants à voter massivement le jour du scrutin.

« Thiès a trop souffert par le passé »

Devant tous les responsables locaux de la coalition, le candidat Macky Sall a promis la modernisation de la ville et l’emploi des jeunes. Car, a-t-il fait remarquer pour s’en offusquer, « Thiès a trop souffert par le passé. Notre objectif, c’est de corriger tout cela ».

A signaler que le meeting départemental de Thiès s’est déroulé en présence de beaucoup d’artistes de la ville, mais aussi de Youssou Ndour, musicien et président du mouvement Féké Maci Boolé, qui a invité les jeunes à ne pas croire à ceux qu’ils qualifient de « vendeurs d’illusions ».

« Vous les jeunes, vous ne devez pas accepter la promesse de ces politiques qui vous parlent d’Eldorado », a-t-il lancé.

MACKY PROMET DE LANCER LA RÉHABILITATION DES CHEMINS DE FER ’’DÈS LE MOIS DE MAI’’ .

Thies, 17 fév (APS) – Le candidat de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), Macky Sall, a promis dimanche, à Thiès, de s’atteler ’’dès le mois de mai’’ à la réhabilitation du chemin de fer, afin de rendre à cette cité son rôle de carrefour ferroviaire.

En meeting à la Promenade des Thiessois où il est arrivé vers 19 heures, le chef de file de BBY a souligné avoir conscience de l’importance que les habitants de Thiès accordent au chemin de fer.

‘’Çà fait longtemps que vous n’avez pas entendu le train siffler’’, a dit Macky Sall.

Il a ajouté : ’’le chemin de fer sera réhabilité’’, assurant d’en faire une ‘’priorité’’ sur laquelle il compte travailler ’’dès le mois de mai’’.

Le Président sortant a exprimé son ambition de ’’rendre à Thiès son rôle de carrefour ferroviaire’’, mais aussi d’en faire un ’’carrefour universitaire, autoroutier et de réseaux électriques’’. La ’’vocation minière’’ de la région sera aussi développée, a aussi annoncé Macky Sall.ADI/MD

MACKY SALL PROMET DE RENFORCER LA SÉCURITÉ DES SÉNÉGALAIS

Tivaoune, 17 fév (APS) – Le président sortant, Macky Sall, a promis dimanche, à Tivaoune, de poursuivre son travail pour le renforcement de la sécurité des sénégalais, en cas de réélection pour un second mandat.

‘’Je suis déterminé aujourd’hui et demain à travailler pour le renforcement de la sécurité des sénégalais’’, a-t-il dit lors d’un meeting au stade municipal de Tivaoune.

Des milliers de personnes ont assisté au meeting du candidat de la coalition Benno bokk yakaar (BBY).

Macky Sall a rendu hommage aux chefs religieux du pays dont les enseignements, selon lui, ont permis au Sénégal d’être préservé de certaines crises.

‘’Je salue le rôle des familles religieuses au Sénégal, musulmanes et chrétiennes. Grâce à eux, le Sénégal est épargné par le terrorisme et radicalisme. L’islam est une religion de paix’’, a-t-il fait savoir.

Parlant de ses challengers, Macky Sall a affirmé qu’on ‘’ ne gère pas un pays par les jeux et des futilités’’.

Le candidat de la coalition Benno bokk yakaar a invité les quatre autres candidats ‘’à tenir des meetings’’.

‘’Je suis le seul candidat à tenir des meetings dans des stades pleins. Je les invite à abandonner les caravanes avec les slogans +Na dem+ (il doit partir), c’est un slogan d’avant 2000. C’est dépassé’’, a lancé le président sortant.

Il s’est dit rassuré par ‘’la victoire écrasante’’ qu’il va obtenir dans le département de Tivaoune.BHC/MD

MACKY SALL S’ENGAGE À POURSUIVRE LA MODERNISATION DES CITÉS RELIGIEUSES

Tivaoune, 17 fév (APS) – Le président sortant, candidat de la coalition Benno bokk yakaar (BBY), Macky Sall, s’est engagé dimanche, à Tivouane, pour la poursuite du travail entamé dans le cadre de la modernisation des cités religieuses.

‘’Le président de la République doit être à côté des familles. Nous allons continuer à travailler pour la modernisation des cités religieuses ‘’, a-t-il dit en wolof.

En meeting à Tivaoune, le président sortant a rendu hommage aux familles religieuses pour leur rôle dans la ‘’cohésion et la stabilité’’ du pays. Le candidat de BBY dit appartenir à toutes les familles religieuses.Macky Sall a salué le rôle des familles religieuses, musulmanes et chrétiennes, au Sénégal. ‘’Grâce à elles, le Sénégal est épargné par le terrorisme et le radicalisme’’, a souligné le président sortant.BHC/MD

Macky Sall sous le charme de l’accueil triomphal des Fatickois

APA – Fatick (Sénégal) Envoyé spécial : Oumar Dembélé –Le président sortant Macky Sall, qui lançait jusqu’ici des défis à Fatick (centre) sur sa capacité à battre les records de mobilisation dans les meetings de sa campagne présidentielle, est tombé samedi soir sous le charme de la grande foule qui l’a accueilli dans sa ville natale, au quatorzième jour de sa tournée à l’intérieur du Sénégal.

Face au gros embouteillage créé par la densité de la foule venue l’accueillir à l’entrée de la ville, Macky Sall a été obligé de descendre de sa voiture pour faire au pas de course le reste du chemin le menant au stade Massène Sène, lieu du meeting de campagne. Macky Sall était entouré dans ses foulées par le maire Matar Ba et le ministre Mbagnick Ndiaye, tous trois fils de la région. La haie d’honneur étant constituée par la garde rapprochée et les éléments des « marrons du feu ».

Sprint avec une foule monstre

« Je suis chez moi à Fatick, et vous m’avez montré que je suis vraiment chez moi. Grâce à la mobilisation de la jeunesse, je n’ai pas pu résister de descendre de la voiture et faire la course à pied avec vous », a-t-il déclaré à l’arrivée au stade Massène Sène. Puis, dans un langage proche de celui de l’enseignant, il a ajouté : « Fatick est premier » de toutes les mobilisations qu’il a suscitées depuis le début de la campagne.

Né en 1961 à Fatick, Macky Sall s’est dit « heureux » d’être dans son « royaume d’enfance », la terre où il a « ouvert les yeux au monde ».

« C’est l’endroit qui me parle le plus au monde. Tout m’est familier ici : les hommes, les femmes, les jeunes, les sages, les visages joyeux qui m’expriment affection et fidélité », a-t-il affirmé avant de lancer : « Ndjokondjal! » (merci en sérère) à cette région qui a accueilli son père Amadou Sall.

Ce dernier, raconte-t-il, est venu « chercher du travail ici » en 1948, « à la fleur de l’âge », avant de s’y installer avec son épouse, Coumba Thimbo.

Ainsi « grâce à la générosité des Fatickois, ce qui devait être un voyage utilitaire pour rechercher du travail est devenu l’une des plus belles aventures humaines », s’est souvenu Macky Sall, réitérant ses remerciements à Fatick « au nom de (ses) défunts parents ».

Entre lui et Fatick, a-t-il relevé, « c’est une affaire de famille, une affaire de coeur et une affaire de valeurs », telles que « l’ouverture, la fierté, la dignité et le refus ».

322.290 électeurs pour la région de Fatick 

Ces valeurs, d’aprés Macky Sall, ont permis à Fatick de rester à ses côtés dans les moments difficiles de sa vie politique.

« Parce qu’il fallait également de la dignité, il fallait de la fierté, un sens du refus et un esprit de courage pour me réinstaller dans mes fonctions de maire en 2009, alors que j’étais devenu l’enfant banni dans mon propre camp », le Parti démocratique sénégalais (PDS) de l’ex-président Abdoulaye Wade (2000 – 2012).

Fatick est une région qui compte 322.290 électeurs sur un total national de 6.683.043 et le candidat sortant Macky Sall compte y confirmer sa suprématie pour la présidentielle dont le premier tour est prévu le 24 février prochain.

Il sera aux prises avec quatre candidats de l’opposition : Madické Niang, Issa Sall, Idrissa Seck et Ousmane Sonko.ODL/cd/APA

Dissidence Dans La Plateforme Atépa-2019 : Abdoulaye Diouf Sarr Débauche 30 Mouvements Chez Atépa

https://nettali.sn Si leur candidat à la candidature a rejoint Sonko après avoir raté le cap du parrainage, 30 des 80 mouvements de la plateforme Atépa-2019 ont pris le sens inverse. En misant sur le candidat Macky Sall par le canal du ministre Abdoulaye Diouf Sarr.  

Le choix de porter son soutien au candidat Ousmane Sonko a conduit à une rupture au sein de la plateforme Atepa-2019. En effet, 30 des 80 mouvements qui avaient validé et soutenu la candidature de l’architecte ont décidé de ramer à contre-courant de sa décision.

Regroupés, hier, à l’hôtel Virage pour dénoncer la démarche cavalière et le manque de concertation préalable, ils ont mis sur place une nouvelle structure dénommée Mouvement 30/12 pour se tracer une autre trajectoire. Et sans grande surprise, en la présence du ministre Abdoulaye Diouf Sarr, ils ont magnifié le bilan du candidat sortant et s’engagent à le réélire, au premier tour, d’où l’intitulé du mouvement.

Pourquoi ces dissidents n’ont-ils pas rejoint un candidat de l’opposition ? Selon des sources de Kritik, c’est le ministre de la Santé et maire de Yoff qui les a travaillés au corps. En les invitant à soutenir le candidat Macky Sall, eu égard à son « bilan on ne peut plus élogieux ». Un électorat de moins pour le candidat Ousmane Sonko qui continue à donner du fil à retordre au camp du pouvoir.Hamet Sene (Journal Kritik)

«Le Sénégal fait partie des 15 pays au monde au meilleur taux de croissance»(Dr Malick Diop, Afp)

Invité à l’émission « Sur un air de Campagne », ce dimanche, Dr Malick Diop de l’Alliance des forces de progrès a demandé à son vis-à-vis Thierno Bocoum le document portant sur le projet de Idrissa Seck pour le Sénégal pour pouvoir procéder à une comparaison avec le bilan du septennat que s’apprête à achever Macky Sall.

Ainsi, le directeur général de l’ASAPEX a salué les « foules » qui accueillent la caravane de Benno Bokk Yakaar durant cette campagne. « C’est l’expression de l’adhésion des populations à la politique sociale du Président Macky Sall », dira ce haut responsable progressiste, qui est revenu sur des programmes comme le PUDC, la CMU, les Bourses de sécurité familiale…

« Le Sénégal fait partie des 15 pays au monde  au meilleur taux de croissance», affirme M. Diop. Il se réjouit du déficit budgétaire qui s’établit à 3,5%. « Sur beaucoup de filières, on se rapproche de l’autosuffisance alimentaire. Le riz consommé  n’est presque plus importé avec une production de 1 100 000 tonnes là où on vise 1 600 000 tonnes. La stabilisation des prix sur treize denrées de première nécessité fait partie du bilan du président Macky Sall. La production arachidière est de 1 400 000 tonnes. En 2012, on ne pouvait même pus exporter à cause de l’aflatoxine. C’est grâce à la meilleure qualité de l’arachide que le ministère du Commerce a pu signer un protocole avec la Chine», s’est réjoui Malick Diop, qui a aussi mis l’accent sur la création d’agropoles à travers le territoire national. « L’industrialisation est une réalité, aujourd’hui. Il y a beaucoup de fils du Sénégal au Parc industriel », fait-il remarquer, sur un autre registre

MACKY VEUT VENDRE L’IMAGE D’UN CANDIDAT ZÉRO STRESS PAR L’ÉDITORIALISTE DE SENEPLUS, BACARY DOMINGO MANÉ

EXCLUSIF SENEPLUS – Après la danse, le président sortant s’est livré à un petit jogging à Fatick – Dans ce duel à mort avec ses concurrents au fauteuil, il va se surpasser, donner des coups et en recevoir

Après la danse, le jogging… électoral ! Le candidat Macky Sall fait feu de tout bois pour séduire les électeurs. Le choix de la mise en scène sportive, dans sa ville natale (Fatick) vise à prouver qu’il est en forme, bien portant et dynamique. Qu’il aborde cette campagne électorale avec zéro stress, en dépit des attaques de ses concurrents. Et ne se fait aucun doute sur l’issue heureuse du scrutin du 24 février.

Parcourir le Sénégal profond pendant 21 jours ; avoir dans les jambes 504 heures de convois, de caravanes, de meetings et de visites de proximité ; serrer des milliers de mains ;  sourire à ces visages dont les micro-expressions en disent long sur le climat mental des électeurs ; prononcer des centaines de discours dans le but de convaincre les indécis et les votants critiques ; prendre des engagements ambitieux…Il faut avoir du «coffre» et respirer la santé pour y arriver. Comme a tenté de le prouver Macky Sall, ce samedi à Fatick, à travers une mise en scène sportive réussie.

Le candidat de Benno Bokk Yakaar (BBY) ne cesse d’étonner son monde. Après la danse, le président sortant s’est livré à un petit jogging à Fatick, sur le chemin du stade Massène Sène où il devait présider le meeting de campagne de la coalition BBY, pour la présidentielle du 24 février prochain.

Ce petit jogging, de quelques centaines de mètres, est un coup de pub politique pour paraître en forme et dynamique auprès des électeurs. Le candidat à la présidentielle qui a visiblement perdu quelques kilogrammes, a besoin de montrer qu’il se sent bien dans sa peau.

Macky a voulu ainsi ouvrir les portes de son jardin secret aux électeurs pour leur prouver que le président sortant s’adonne, chez lui, à des activités sportives. Dans le but de créer une ambiance d’empathie dont les dividendes se transformeront en bulletins de vote le 24 février prochain.

Le choix d’être dans un habit léger (comparé aux costumes ou grands boubous) vise à exhiber les métamorphoses d’un corps qui avait pris de l’embonpoint. Mais surtout qu’il est un homme de terrain, dynamique et combatif. La mise en scène de cette pratique sportive est comme pour narguer ses concurrents au fauteuil présidentiel, en se lançant dans une publicité comparative qui ne dit pas son nom : je suis plus en forme que vous !

C’est aussi une manière de renvoyer l’image d’un candidat qui bat campagne avec zéro stress, en dépit des attaques de ses concurrents et de celles du «Pape » du Sopi. Macky veut montrer qu’il est serein et ne se fait aucun doute sur l’issue heureuse du scrutin du 24 février prochain.

Nous sommes dans la dimension symbolique de la communication politique avec ce «numéro» qu’il a choisi de «jouer» à Fatick, sa terre natale. Comme s’il pouvait tout se permettre ici parce qu’il est protégé par les dieux. L’ancrage atténue toute forme de critique relative à la désacralisation du corps du président de la République. Au royaume de l’enfance, l’on peut se permettre de défricher des lopins de liberté. Comme lorsqu’il se met à pousser les forces de sécurité pour se frayer un passage à l’entame de son jogging.

En effet, le sport fonctionne comme une sorte de métaphore de la politique, parce qu’il renvoie à l’effort physique, au combat, au dépassement de soi, au duel etc. Macky montre, à travers cette mise en scène sportive, que la politique est une course de fond, qui demande de l’endurance et de l’abnégation. Dans ce duel à mort avec ses concurrents au fauteuil, il va se surpasser, donner des coups et en recevoir, car le politique, à l’image du sportif, doit savoir encaisser et se surpasser.

La course à pied, comme l’explique Michaël Atali, c’est «la capacité d’aller au-delà de ses limites, le travail, la régularité… »

Mais quel est la pertinence de ce mode de communication (mise en scène sportive)  par Macky Sall, si, parmi les adversaires, il y a plus jeune que lui ? L’offre unique de vente du candidat SonkoPrésident, c’est sa jeunesse. Peut-il lui nier un quelconque dynamisme ?

Le souci de susciter ce vent de sympathie chez les électeurs est indéniable. Macky Sall cherche à casser l’image du héros (celui qui prend ses distances, inaccessible) avec ses pas de danse, son jogging et ses traits d’humour. Le «Niangal» apprend à se départir de son masque. dmane@seneplus.com

— Macky Sall à Fatick: »Fatick mouss doufi naané gneekh »

Seneweb.com Le candidat de la coalition Benno bok yakaar, Macky Sall, était ce samedi dans son fief, à Fatick. Il a eu droit à un accueil populaire, qui l’a poussé à décréter : « Fii Fatick, mouss doufi naané gneekh ».
« Je suis chez moi à Fatick, et vous m’avez montré que je suis vraiment chez moi, a martelé le Président sortant. Je n’ai pas pu résisté de descendre de la voiture et de faire la course à pied avec vous. Cet accueil chaleureux, coloré et d’enthousiaste me comble de bonheur et d’émotion. Je suis heureux d’être à Fatick, mon royaume d’enfance. La terre qui m’a vu naître et grandir. C’est ici à Fatick que j’ai ouvert les yeux au monde. C’est ici que j’ai fait mes premiers pas. C’est l’endroit qui me parle le plus au monde. (…) Alors merci à Fatick d’avoir accueilli à bras ouverts mon père venu de son Fouta natal en 1948. »
Dithyrambique, Macky Sall enchaîne : « J’ai chanté la dignité, la fierté, l’esprit de refus et de courage du peuple sérère parce qu’il le fallait pour me réinstaller dans mes fonctions de maire en 2009, quelques mois auparavant alors que j’étais devenu l’enfant banni de mon propre camp. Mais Fatick debout, digne et courageux m’a réélu triomphalement et m’a réinstallé dans mon fauteuil de maire de Fatick. Voilà ce qui me lie à Fatick et au Sine, une affaire de famille, une affaire de cœur et une affaire de valeurs. Alors à l’occasion de la Saint-Valentin que nous venons de célébrer, je déclare ma flamme à Fatick. »
Égrenant ses réalisations dans son fief en tant que Président, le candidat de Benno ajoute : « Peuple du Sine, votre fils devenu président de la République ne vous a jamais oublié, et ne vous oubliera jamais. Fatick a bénéficié d’un certain nombre d’infrastructures de développement. Aujourd’hui nous pouvons considérer que la région de Fatick est devenu un carrefour. L’enclavement qui fut jadis une difficulté a été complètement résolu. Que de morts, que d’accidents à travers la route Fatick-Kaolack, Fatick-Mbour, Fatick-Diakhao, Fatick-Diourbel, Fatick-Niakhar-Bambey, Fatick-Diofyor-Fimla-Sambadia, Fatick-Foundioune. J’ai engagé les travaux de modernisation de la ville de Fatick avec Promo-villes qui renforcera le capital routier de la ville. »
Macky Sall n’a pas manqué de narguer l’opposition : « Vous avez déjà gagné l’élection. Le 24 février Fatick ne donnera pas de asaka à l’opposition comme je l’ai demandé ailleurs. Parce que nous sommes des Sine-Sine, nous sommes des Thiédos donc Dieu nous le pardonnera, si on s’en s’abstient. Donc on peut gagner ici avec 98% le 24 février au soir. Au bien on peut donner 5% à l’opposition. »

 A MBOUR, MACKY SALL DÉCLINE SES NOUVELLES AMBITIONS POUR LA PÊCHE ET LE TOURISME

Mbour,16 fév (APS) – Le président sortant et candidat de la coalition Benno bokk yakaar (BBY), Macky Sall, a décliné samedi ses ambitions pour les secteurs de la pêche et du tourisme en cas de réélection pour un second mandat.

 A l’accueil, le candidat de la mouvance présidentielle a eu droit à un bain de foule sur quelques kilomètres.

Au stade Caroline Faye archicomble et devant les responsables de sa coalition au niveau local dont le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, Macky Sall a consacré son adresse au secteur de la pêche et du tourisme.

Selon le candidat de BBY, les deux secteurs jouent un rôle important dans l’économie sénégalaise. Il s’est engagé à continuer la construction de quais de pêche dans plusieurs localités.

Macky Sall a rappelé la subvention de 5000 moteurs à hauteur de cinq milliards de Francs CFA durant son premier mandat et le début de la fabrication de pirogues à fibre de verre pour réduire les accidents en mer.

Il a aussi évoqué le début de la phase de géolocalisation pour la sécurisation des embarcations.

 ‘’Nous allons continuer à accompagner les pêcheurs. Nous avons obtenu 400 licences de pêche de la Mauritanie, 300 autres du Liberia. Nous allons travailler pour avoir d’autres licences de la Gambie, de la Guinée, du Sierra Leone’’, a –t-il promis.

Macky Sall s’est engagé dans le cadre de son second mandat à ‘’investir pour la modernisation’’ de la station balnéaire de Saly et pour sa propreté.

‘’Nous allons investir pour une nouvelle offre touristique, pour que le secteur rapporte plus au Sénégal. Nous allons travailler pour la promotion des stations de Pointe Sarène, Mbodjène, Fatick, Toubacouta, Kafoutine’’, a fait savoir le président sortant.

Pour l’embellissement du secteur du tourisme, Macky Sall a annoncé la poursuite de la lutte contre l’érosion côtière dans le cadre du PAP 2 du Plan Sénégal émergent (PSE).BHC/MD

Macky Sall encense Boun Abdallah et fait les yeux doux aux populations de Gossas

https://www.dakaractu.com Gossas, terroir du Premier ministre Boun Abdallah Dionne a accueilli ce vendredi 15 février 2019, le convoi de la Coalition Benno bokk yakaar. Dans un stade rempli de monde est dressé le podium sur lequel le président a chanté les mérites du chef de son gouvernement, Mahammed Boun Abdallah Dionne. Des remerciements, Macky Sall en a fait à celui-ci qui, est à ses yeux ’’ le metteur en scène de son programme’’.

À l’endroit des populations de Gossas, il s’est abstenu de parler de son bilan. ‘’Je me refuse de parler ici de bilan. Vous-même êtes témoins de mes réalisations. Je tenais à vous témoigner que des fils de Gossas sont à mes côtés avec engagement et fidélité. Mon programme pour votre localité est de faire de la localité une capitale départementale de Guinguinéo avec tous les services sociaux de base, comme, entre autres, un tribunal de grande instance; un petit building administratif ; un stade avec du gazon synthétique, deux tribunes ; un Eno (Espace numérique ouvert) etc. Toutes choses qui feront que ‘’Gossas fera partie des départements émergents au Sénégal’’, a promis le président sortant.

Cheikh Bâ réunit e Benno Bokk Médina: » Nous devons intensifier le porte à porte, sécuriser le vote.Pour assurer une large victoire au 1e tour! »

https://www.dakaractu.com/ Le directeur des impôts et domaines et initiateur du mouvement CATB (Cellule dappui pour le triomphe du Benno), Cheikh Tidiane Bâ aura réussi le pari de la mobilisation lors de son méga meeting à la Médina. En effet  la coalition Benno Bokk Yakkar a été littéralement transformée en Benno Bokk Médina. Tant les leaders de la coalition BBY ont massivement répondu à l’appel de Cheikh Bâ.
Une union sacrée impulsée par la volonté de réélire le candidat Macky Sall. Dès lors, Cheikh Bâ va insister sur la nécessité d’intensifier la mobilisation en ces derniers instants de campagne. Exhortant les militants à privilégier la politique du porte à porte afin de rallier le maximum de votants à leur cause. Toutefois, il a tenu à préciser que ce meeting a été organisé par la CATB pour le compte de la coalition BBY.

Médina:Amadou Ba démarche Bamba Fall et révèle que la DER sera portée à 100 milliards F Cfa

https://www.dakaractu.com/ Le directeur général des impôts et domaines a fini de confirmer son leadership dans le landernau politique de la Médina. En clair, à l’occasion du meeting de l’Apr qui se tient au moment où ces lignes sont écrites, Cheikh Ahmed Tidiane Ba a été félicité par ses camarades de parti.

« C’est du jamais vu à la Médina ! La victoire est déjà écrite, Cheikh Ba l’a déjà signée », se réjouira la ministre Maïmouna Ndoye Seck, devant une foule qui applaudissait à tout rompre. Même son de cloche du ministre de l’Agriculture Pape Abdoulaye Seck. « La Fondation Servir le Sénégal suffit comme bilan au président Macky Sall. Tous les foyers du Sénégal ont ressenti l’action de cette fondation », ajoute M. Seck, s’adressant à Marième Faye Sall, qui était présente en première ligne à ce rassemblement, au même titre que le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye.

Le responsable de Benno bokk yakaar à la Médina et ministre porte-parole du gouvernement, Seydou Gueye, a  salué « la mobilisation très exceptionnelle des jeunesses de la mouvance présidentielle »  et l’accueil réservé à la Première dame.

« Amadou Ba nous avait lancé un défi, je crois que nous avons relevé ce défi. Ce que vous avez vu ici, vous ne le verrez pas aux Parcelles Assainies et vous le verrez encore  le 24 février prochain », renchérit Seydou Gueye, parlant à l’argentier de l’Etat.

Prenant la parole, le ministre de l’Economie, des Finances et du plan dira que les bilans des départements ministériels dirigés par Papa Abdoulaye Seck et Maïmouna Ndoye Seck prouvent que le chef de l’Etat a porté le Sénégal sur les rampes de l’émergence, durant le septennat. « Cheikh Ahmed Tidiane Ba est un jeune rigoureux », relève le ministre en charge de l’Economie. « Il faut qu’à la Médina que les élections soient pliées avant midi », exhorte-t-il.

Ainsi, il annoncera la reprise des travaux d’assainissement de la Médina dans le cadre du Programme d’assainissement des villes, dans lequel Médina est prioritaire, selon ses dires.

« La DER va être portée à 100 milliards », révèle-t-il encore. Pour rappel, la Délégation à l’entreprenariat rapide jouit d’une dotation de 30 milliards par an.

Amadou Ba finira par demander à Cheikh Ba d’aller convaincre le maire de la Médina de rejoindre la mouvance présidentielle. « Quand Bamba Fall verra ces images, il saura qu’il ne lui reste plus rien à la Médina », raille-t-il.

Médina:Marième Faye Sall bat campagne aux côtés de Cheikh Bâ pour une large victoire à la Médina

https://www.dakaractu.com Décidément la première dame de Macky, Marième Faye Sall est dans tous les combats dans cette campagne présidentielle. En atteste sa présence remarquable au méga meeting de Cheikh Ahmed Tidiane Bâ à la Médina. Bénéficiant d’un capital sympathie intact au sein de l’opinion, la dame du palais s’est révélée au rassemblement politique de BBY et CATB comme un soutien de taille.

Parmi les membres de BBY présents, les ministres Amadou Bâ, Pape Abdoulaye Seck, Maïmouna Ndoye Seck ainsi que le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Mactar Diop. Un véritable Benno à la Médina initié par Cheikh Bâ en collobaration avec le comité électoral de la Médina.

 Amadou Ba à Dieuppeul-Derklé:“la mairie ne fait rien pour la commune

https://actusen.sn Ce vendredi, Amadou Ba a été accueilli en grande pompe par la population de Dieuppeul-Derklé. En effet, Ababacar Sédikh Bèye a réussi le pari de la mobilisation. Aussi, il affirme que Macky Sall est un réel bâtisseur qui a des ambitions énormes pour le Sénégal.

Le ministre de l’Economie et de la Sécurité publique, par ailleurs, délégué régional se dit prêt pour la réhabilitation du marché de Castors et la construction d’un Lycée. Cependant,  il affirme que : “la mairie ne fait rien pour la commune”.

Guinguinéo : Souleymane Ndéné NDIAYE Hué Et Vilipendé Chez Lui

https://www.walf-groupe.com L’ancien Premier ministre a été hué, hier, à Guinguinéo. C’est comme si Souleymane Ndéné Ndiaye ne représente plus rien dans sa localité.Les autres responsables politiques lui ont ravi la vedette lorsque le candidat de Benno Bokk Yaakaar est arrivé à Guinguinéo

Ce qu’on lui reproche, c’est de n’avoir rien offert aux populations de Guinguinéo comme emploi ou opportunités de développement de la ville.

Grand-Dakar:affrontements entre partisans de Mame Mbaye Niang et éléments de « Idy 2019 »

Au moment où ces lignes sont écrites, ça chauffe à Grand-Dakar, à hauteur du garage dit « Casamance », où des éléments de la coalition « Idy 2019 » et des partisans de Mame Mbaye Niang s’affrontent violemment. Le ministre du Tourisme doit animer un meeting dans la zone cet après-midi. A suivre…

Le maire de Tivaouane Mamadou Diagne Sy Mbengue dément Abdou Ndéné Sall

https://www.dakaractu.com  » Cette campagne électorale n’est pas une campagne contre le maire de Tivaouane. Cette campagne est une campagne  pour convaincre les tivaouanois et tivaouanoises à voter massivement pour la réélection du candidat Macky Sall « , a précisé le maire, Mamadou Diagne Sy Mbengue. Il réagissait à la sortie de Abdou Ndéné Sall, en marge d’un point de presse sur son bilan de mi-parcours de campagne. En effet, le coordinateur départemental du comité électoral, Abdou Ndéné Sall, s’était rendu au marché de Keur Momar pour, disait-il, retourner les commerçants dudit marché qui avaient proféré des menaces de vote sanction contre le candidat Macky Sall.

S’agissant d’une prétendue menace d’interdiction de se rendre au marché Keur Momar, décrétée par les commerçants à son encontre, Mamadou Diagne Sy Mbengue d’infirmer :  » C’est facile de dire des choses mais, à l’épreuve des faits, on se rend compte, après avoir visité les coins et recoins du marché, non pas l’après-midi, mais au moment où les marchés sont le plus fréquentés, que nous avons été applaudis parce que nous avons réalisé de grandes choses dans le marché Keur Momar « .

Magui Mangara à l’accueil du Président Sall: »Il peut désormais dormir tranquille.Sa réélection est assurée’

https://www.dakaractu.com À la tête du mouvement  »Waa Mangara  », Madjiguène Mangara a relevé le défi de la mobilisation, vendredi, à l’occasion de l’arrivée du candidat Macky Sall à Diourbel dans le cadre de sa campagne électorale. L’épouse du ministre du budget Birima Mangara de demander à son hôte de se rendre à l’évidence qu’il n’est plus besoin de nourrir des inquiétudes quant à l’engagement de le réélire dès le premier tour.  »Nous avons voulu lui prouver que Diourbel est un terrain politique taillé à sa mesure. Nous avons aussi essayé de lui montrer que nous n’avons jamais croisé les bras et que nous allons continuer à travailler pour lui donner la victoire. » Madjiguène Mangara d’inviter les populations de Diourbel à aller retirer leurs cartes d’électeur et voter massivement le 24 février prochain pour une victoire dès le premier tour de son candidat…

Boun Abdallah traite Idy2019 de « coalition de faux généraux, recalés, dégradés et sans troupes »

https://www.dakaractu.com Le président de la Coalition Idy2019 a reçu une belle claque de la part de Mahammed Boun Abdallah Dionne. À Gossas, dans son terroir d’origine, le Premier ministre, fortement acclamé par le public, a apporté la réplique au Président Idrissa Seck qui de passage chez lui, dit-il, déplorait un manque de réalisations du chef du gouvernement dans son fief.

‘’On a vu des gens tirer hier sur Gossas, mais comme le dit le président, on ne répond pas à la provocation. En face, nous avons des coalitions virtuelles. Des coalitions fortes que de candidats qui ont été bloqués au parrainage. Nous avons même vu une coalition formée que d’acteurs politiques de moindre calibre. Une coalition de faux généraux, recalés, dégradés, sans troupes. Celle coalition est dépourvue de projet de société’’, a dit Boun Abdallah Dionne. Qui pour finir, n’a pas manqué d’encenser son candidat avant de lui promettre des résultats satisfaisants, à l’issue des votes…

Ousmane Tanor Dieng:«Macky Sall est le candidat le plus présidentiable»

IGFM-Le président du Haut Conseil des collectivités territoriales (Hcct), par ailleurs secrétaire général du parti Socialiste, Ousmane Tanor Dieng, a déclaré, ce samedi, que le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar, Macky Sall, est incontestablement le meilleur choix pour l’avenir du Sénégal. « Les statistiques et les mobilisations exceptionnelles enregistrées dans toutes les villes que Macky Sall a visité montrent qu’il n’y a pas de comparaison possible entre le candidat de Benno et ses adversaires. Macky Sall est le candidat le plus présidentiable», a dit Tanor Dieng.

Il a fait cette déclaration à Mbour, où Macky Sall présidait un meeting pour sa 13e journée de campagne présidentielle.

Aïssata Tall Sall en remet une couche: «les Podorois allaient me jeter des pierres si… »

http://www.dakarmatin.com Après son soutien au président sortant, Macky Sall, qui avait soulevé beaucoup de débats, Aïssata Sall, a tenu à briser le silence et à se justifier devant ses militants. Lors du meeting tenu dans son fief à Podor, le leader du mouvement «Osez l’avenir » a révélé les raisons de sa décision.
=«Tout le Sénégal sait maintenant que je soutiens le Président Macky Sall. Mais, beaucoup ne savent pas pourquoi je le soutiens. Aujourd’hui, j’ai considéré qu’il était important, dans le département d’où je suis née et dont je suis le maire que je puisse dire à mes parents pourquoi j’ai décidé de soutenir Macky Sall », a souligné Aissata Tall Sall dès sa prise de parole

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*