Depuis Kaffrine, Macky Sall parle à la Jeunesse sénégalaise

Depuis Kaffrine, Macky Sall parle à la Jeunesse sénégalaise
Depuis Kaffrine, Macky Sall parle à la Jeunesse sénégalaise
Partagez ce contenu!

De Kaffrine, au cœur du Sénégal des profondeurs, le candidatde la Coalition Benno Bokk Yakaar, a parlé à la Jeunesse sénégalaise, dans un style qui rompt avec les meetings classiques.

A mi chemin de la campagne électorale, le chef de l’Etat s’est dit heureux de constater partout où il est passé, l’engouement, les chaleureux et enthousiastes accueils que les jeunes et les femmes, en centaine de milliers, lui ont réservé. Une communion qui traduit leur adhésion aux politiques mises en œuvre depuis sept ans. C’est pourquoi, le Président Sall a décidé de continuer avec vigueur son combat contre les inégalités. Et bâtir ainsi un Sénégal de tous, un Sénégal pour tous. Macky Sall invite la jeunesse à pointer le regard vers l’avenir pour construire un Sénégal qui favorise l’employabilité et l’emploi des jeunes.

Cette dynamique est d’ailleurs lancée avec  la construction de Centres de formations professionnels et techniques dans toutes les capitales départementales. A cet effet, l’enveloppe de 50 milliards FCfa nécessaire pour sa mise en œuvre est déjà dégagée. Un autre projet dénommé Formation-Ecole dont l’objectif est d’enrôler 25 000 jeunes sera lancée sur la période 2019-2024 pour un budget de 50 milliards FCfa.

Le Sénégal de demain, d’après le Président Sall, valorisera le potentiel inépuisable de l’économie numérique. Une bonne raison qui justifie le lancement de quatre nouvelles initiatives. Il s’agit de la création d’un corps dédié à 50 000 jeunes pour s’occuper de reboisement et de la protection des forets. Le programme zéro bidonville, actuellement en cours dans le cadre de la restructuration du quartier Liberté6 Baraka. Il vise l’édification de 100 000 logements sur les cinq prochaines années. Quant au programme zéro déchet, il cherche la création d’emplois à travers le système de collecte et de recyclage des ordures.

Les hauts faits de Macky à Kaffrine

Dans la région naturelle du Ndoucoumane, la Délégation à l’Entreprenariat Rapide (DER) à déjà financé 18300 jeunes porteurs de projets. La route Kaffrine-Nganda, longue de 37 kilomètres (18 milliards FCfa) est une veille doléance des populations usagers qui, actuellement, est en train d’être satisfaite par le gouvernement en place. Les travaux ont déjà été lancés. Dans le cadre des accès universels, 41 forages ont été réalisés dans la région alors que la CMU a fini d’enrôler 52120 personnes.

Si seulement 75 millions CFfa ont été injectés à Kaffrine par le régime de Wade en douze ans, son successeur a quant à lui mis 164 millions à la disposition des jeunes et des femmes en sept années. Sans parler de l’érection d’une caserne de sapeurs pompiers, d’un hôpital de 150 lits, de 08 daaras modernes, d’un bloc scientifique, d’une université à vocation agricole entre autres. La région a bénéficié de la vague de mécanisation de l’agriculture et la distribution de semences certifiées. Par ailleurs, pour rompre définitivement avec les inondations, le plan d’assainissement de la commune de Kaffrine est, actuellement, en cours d’exécution. Le Ndoucoumane, durant les prochaines années, étrennera un stade régional moderne, un nouveau lycée et un complexe frigorifique.

Au regard de toutes ces réalisations qui maillent l’étendue du territoire national, Macky Sall est présenté comme le mieux profilé, le mieux outillé, le plus engagé et le plus dévoué pour positionner le Sénégal sur la rampe de l’émergence.

 Macky Sall à Gandiaye : «Mon premier mandat était pour rattraper les erreurs… »

http://www.dakarmatin.com  Le candidat Macky Sall a débuté son 12ème jour de campagne par Gandiaye où il a été accueilli par une caravane. Le président sortant qui compte bénéficier d’un second mandat, a demandé aux habitants de la contrée, de participer massivement à sa victoire le 24 février prochain.

Située sur la Route nationale 1 (RN1) à 25 kilomètres au nord-est de Kaolack, Gandiaye est , selon Macky Sall, une commune où il a beaucoup investi et qu’il comptait poursuivre sur ce chemin, notamment avec l’autoroute qu’il va construite lors de son second mandat entre Dakar et Kaolack et qui traversera leur localité, donnant la possibilité à 2000 jeunes d’avoir du travail.

Écorchant Me Abdoulaye Wade au passage, le candidat de Benno bokk yakaar (Bby) martèle : «mon premier mandat était un mandat de rattrapage puisqu’il y avait beaucoup à rectifier». Cette assertion est partagée par l’ancien capitaine de l’équipe nationale du Sénégal, El Haj Ousseynou Diouf. A en croire ce dernier, cette commune a une dette envers le Macky Sall, laquelle dette ne sera épongée que si ses habitants lui assure une victoire à 100% dans leur localité

LA ROUTE KAFFRINE-NIORO SERA UNE DES PRIORITÉS DE MON SECOND MANDAT (MACKY SALL)

Kaffrine, 14 fév (APS) – Le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), Macky Sall, a promis jeudi d’ériger au rang de priorité la construction de la route reliant Kaffrine à Nioro, en passant par Sinthiou Wanar, dans le centre du pays, s’il était réélu à la présidentielle du 24 février. 

« Les travaux de la route Nganda- Kaffrine sur une longueur de 37 kilomètres et pour un coût de 15 milliards de francs ont déjà démarré. L’axe routier Kaffrine-Sinthiou Wanar-Nioro sera une priorité dans mon deuxième mandat », a dit le président sortant devant de nombreux partisans à Kaffrine.

 « Nous allons moderniser les centres de ville des capitales régionales. Avec l’université du Sine Saloum El Hadji Ibrahima Niasse, Kaffrine sera dotée d’un campus universitaire, d’un Espace numérique ouvert (ENO) et d’un centre de formation professionnel », a-t-il ajouté.

 Un stade régional, un lycée moderne, un complexe frigorifiques et un nouveau réseau d’assainissement, figurent parmi les promesses faites aux populations de la région de Kaffrine lors d’un rassemblement dans le cadre de la campagne électorale.

 Par ailleurs, le chef de l’Etat sortant a lancé un appel aux jeunes du pays afin qu’ils tournent le regard vers l’avenir. « Ce Sénégal de demain, nul ne l’incarne mieux que vous. Vous portez nos espoirs d’un futur meilleur par l’éducation, la formation, l’emploi et l’entrepreneuriat », a-t-il notamment déclaré.

Il s’est ainsi engagé à poursuivre les orientations du système éducatif national vers plus d’apprentissages aux métiers afin de favoriser et faciliter l’employabilité et l’entreprenariat des jeunes.MNF/AKS/ASB

 Les temps forts de la J11 de la campagne de Macky entre Kaolack et Foundiougne

https://www.dakaractu.com La campagne électorale lancée le 3 février dernier suit son cours. Elle est à mi-chemin, et les candidats continuent d’aller à la rencontre des populations. Le candidat     de la Coalition présidentielle est lui dans le Sine Saloum où son convoi a été à Ndiafatte, Passy, Sokone, Karang, avant de finir sa tournée à Foundiougne.

Première étape de sa 11e journée de tournée, dans une caravane qui a quitté Dakar depuis le début de la campagne, Ndiafatte a mobilisé du monde derrière son maire, Aïssatou Ndiaye. Passy aussi a mobilisé du monde. Cette localité rattachée au département de Foundiougne dans la région de Fatick a drainé des foules. Les autorités locales en ont profité pour lister leurs problèmes. Macky Sall, prenant la parole s’est félicité de la réalisation du nouveau pont de Foundiougne. Lequel a permis à Passy de connaître un nouveau développement.

À Sokone, Macky Sall et sa délégation ont été accueillis par le ministre Abdou Latif Coulibaly et les autorités locales.

À Karang, le maire ému n’a pas pu retenir ses larmes devant le candidat de la coalition présidentielle. Après les déclarations des responsables locaux et de Macky Sall, le cortège a fait demi-tour. Et cap sur Foundiougne où s’est tenu le grand meeting de la journée de ce mercredi, à l’issue duquel Macky Sall et ses alliés passeront leur deuxième nuitée à Kaolack.

À partir de la capitale du Saloum, le convoi prendra la destination de Koungheul et Guinguinéo, fief de Me Souleymane Ndéné Ndiaye.

Amadou BA Mise Sur Les Grands Électeurs

https://www.walf-groupe.com Le délégué régional de Benno Bokk Yaakaar de Dakar, Amadou Bâ continue ses visites de proximité entamées depuis l’ouverture de la campagne électorale dans la capitale.

Ce périple faisant partie des directives du candidat de la mouvance présidentielle, Macky Sall, qui lors du lancement de son directoire de campagne avait invité les responsables de Bby aux visites de proximité pour être plus proches des populations, le ministre de l’Economie et des Finance, Amadou Bâ compte les appliquer à la lettre. Après des visites effectuées chez le khalife de Niassène et le Curé de l’Eglise des Parcelles Assainies, il était hier, chez les notables de Camberène et le khalife de la communauté Layenne«C’est dans ce contexte que le délégué régional a effectué une visite de courtoisie chez Doudou Hann, chef des délégués de quartier de Cambérène. Sur place, le maire de la localité, Amadou Samb après avoir souhaité la bienvenue à la délégation de Bby a rappelé les doléances des populations de Cambérène avec le projet de construction d’une Maison de la femme et la réfection du stade. A la fin de son discours, le maire de Cambérène a promis la victoire au président de la République au premier tour au soir du 24 février 2019», souligne le communiqué parvenu à WalfQuotidien. Prenant la parole, le délégué régional a abordé les problèmes de la commune que le chef de l’Etat compte solutionner une fois réélu par la création d’activités génératrices de revenus. Il a demandé au maire de faire son plan qu’il soumettra au président de la République pour sa réalisation. Pour le terrain de sport, Amadou Bâ indique que le Président Macky Sall a donné des instructions au ministre des Sports pour trouver une solution à la requête des populations. De même, Amadou  Bâ est aussi revenu sur le cas du stade des Parcelles Assainies en annonçant sa livraison pour le mois prochain.

Sur le plan religieux, il a rappelé que le leader de Bby va appuyer les organisateurs des ziarra en mettant à leur disposition la logistique nécessaire leur permettant d’accueillir les pèlerins dans d’excellentes conditions. Sur le plan de la santé, il est revenu sur la Couverture maladie universelle et a incité les populations à adhérer en masse aux mutuelles de santé. Il promet que le Président Macky Sall va appuyer plus les structures de santé. En outre, le délégué régional a été reçu par Ibou Seyni Thiaw, le fils du Khalife Baye Abdoulaye Thiaw. Le guide religieux a prêché pour le retour aux valeurs morales qui cimentent notre société et a promis une victoire au candidat Macky Sall.Mamadou GACKO

Meeting de Bby aux Hlm : Amadou Bâ sensibilise les commerçants

http://www.seneweb.com Le délégué régional de la coalition Bby était ce jeudi en meeting au marché Hlm. Amadou Bâ en a profité pour solliciter le suffrage de l’électorat du secteur privé, particulièrement les commerçants.

 »Vous avez une chance d’avoir l’un des plus grands marchés de Dakar, et le 2e mandat du président Macky Sall est destiné au secteur privé composé, en majorité, de commerçants », explique le ministre de l’Economie et des Finances. Il appelle ainsi à rester uni pour garantir au chef de l’Etat la victoire au soir du 24 février. Le délégué régional rassure, en outre, qu’avec le deuxième mandat, les commerçants du marché vont voir leurs chiffres d’affaires accroître jusqu’à 50 %.

 Parallèlement, Amadou Bâ renseigne qu’il est  prévu la réhabilitation de plusieurs  marchés, dans le cadre du programme zéro déchet.   »Pourquoi pas Hlm, afin que vous ayez de meilleures conditions de travail », promet Amadou Bâ. A ses yeux, il est impératif d’effectuer des visites de proximité, de faire du porte-à-porte et de sensibiliser les populations.

 »Il ne faut pas qu’ils brûlent le matériel électoral comme le souhaitent certains », avertit le ministre de l’Economie.  Il invite ainsi les acteurs du marché à s’unir afin d’obtenir des financements.

Le maire des Hlm, pour sa part, invite sa localité à ne pas dormir sur ses lauriers, car, dit-il, le combat continue.  »Il faut refuser de brûler les bureaux de vote, car notre objectif est d’élire Macky Sall », fait savoir Babacar Sadikh Seck, l’édile de la commune.

MACKY CHARME L’ÉLECTORAT DES LOGEMENTS DU «PLAN JAXAAY» : 2200 TITRES DE PROPRIETES OFFERTS GRACIEUSEMENT AUX ATTRIBUTAIRES

Une décision historique dans le cadre des logements sociaux, avec 2200 titres de propriétés offerts, c’est l’opération de charme du président sortant Macky Sall, en direction des habitants de «Plan Jaxaay». Mais cela n’enchante pas tout le monde

Le président sortant vient d’offrir 2200 titres de propriétés aux habitants du «Plan Jaxaay» (Dakar). Alors que certains crient à la mascarade de l’Etat sur un projet de relogement social émaillé de scandales, d’autres estiment que l’Etat est obligé de céder car les attributaires peinent à payer la location-vente, avec un taux de recouvrement de 1,6% en septembre 2017; ce après 11 ans d’exploitation des contrats de location-vente signés avec la SN-HLM. Quid des populations de Tawfekh-Yaakaar qui sont relogées dans les mêmes circonstances que Jaxaay ? C’est le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye, accompagné du Dg de SN-HLM, qui apporte la nouvelle aux populations de «Jaxaay ». Et Mbaye Ndiaye de révéler, à l’endroit de ceux qui avaient déjà versé une somme que «tout le reste sera épongé par le président Macky Sall et les titres vous seront remis, incha-Allah… Il a aussitôt instruit le Dg de SN-HLM pour la signature de tous les documents»», a laissé entendre le Directeur des structures de l’APR. Pour le Dg de la SN-HLM, les attributaires auront leurs titres dans moins d’un mois. «Nous venons exécuter la décision du président qui a pris une décision historique dans le cadre de l’habitat social au Sénégal. Un Bureau opérationnel sera créé pour la circonstance pour la signature des 2200 titres de propriété», a fait savoir Mamadou Kassé.

«OUBY DEUK» :  386 MAISONS INACHEVEES SQUATTEES PAR DES NON AYANTS-DROIT

Depuis un bon bout de temps, on constate un phénomène qui prend de l’ampleur dans la grande cité de Jaxaay, initialement conçue pour 3000 logements et dont les 386 sont encore inachevées. Des gens non identifiés de la base de données du programme de logement Jaxaay squattent ces maisons qui sont inachevées. Ces personnes, sous la complicité de quelques délégués de quartiers, qui leur avaient octroyé des attestations fictives moyennant de l’argent, viennent avec des portes, zincs et même de toiles pour procéder à la finition des maisons et y loger avec leurs familles.  On nous a soufflé que parmi ces «Ouby deuk» figurent des impactés du TER. Il y a eu même des batailles rangées entre ayants droit attendant que leurs maisons soient achevées pour venir y habiter et ces centaines de personnes qui squattent illégalement ces logements. La décision de les expulser avait été agitée, mais jusque-là aucune action allant dans le sens de les déloger n’a été effectuée par les autorités en charge du Plan Jaxaay. Une situation qui continue d’irriter les ayants droit dans l’attente de leurs maisons pour loger leurs familles tenaillées par les frais de loyers. En attendant, l’octroi de ces 2200 titres de propriété ne risque-t-il de compliquer la donne ? Les ayants droit dans l’attente sont-ils concernés par la mesure ? Qu’en est-il des populations du programme Takhfew Yakaar qui ont été relogées de la même situation que Jaxaay ? Autant de questions que se posent ces populations au moment où le Dg de la SN-HLM annonce que le chef de l’Etat veut boucler le projet de relogement. Moussa THIAM

MACKY SALL : »LES PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE FOUNDIOUGNE SONT TRACÉES »

Foundiougne, 14 fév (APS) – Les perspectives de développement du département de Foundiougne (Fatick, Centre) sont déjà esquissés, affirme le candidat de la coalition « Benno Bokk Yaakaar » (BBY, mouvance présidentielle) à la présidentielle du 24 février prochain, Macky Sall.
« Les perspectives de développement de Foundiougne sont tracées », a dit M. Sall, mercredi, lors du meeting départemental organisé par les responsables locaux de BBY dans cette capitale départementale, dans le cadre de la campagne électorale pour le scrutin du 24 février prochain.

 Il a cité, parmi ces « perspectives importantes de développement », le pont de Foundiougne, « actuellement en construction ».

 Ce pont, long de 1280 mètres et d’un coût de plus de 30 milliards de francs CFA est « unique en Afrique de l’Ouest », selon le président sortant, en ce qu’il « va permettre de développer le transport sur cet axe Fatick-Foundiougne jusqu’en Gambie ».

 « En plus du pont, a-t-il poursuivi, la découverte des gisements de pétrole et de gaz à Sangomar va dans quelques années développer le département de Foundiougne, avec l’implantation de plusieurs entreprises et sociétés de ce secteur ».

 S’exprimant en présence de plusieurs responsables de sa coalition et maires de communes du département de Foundiougne, il noté que cette perspective l’avait amené à décider de construire à Foundiougne « un centre de formation professionnelle (CFP) pour former les jeunes dans les métiers du pétrole et dans les métiers connexes ».

Les jeunes seront ainsi également formés « dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme, de la pêche et de la transformation des produits halieutiques grâce à l’Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niass (USSEIN) dont le campus de Toubacouta va bientôt démarrer », a-t-il ajouté.

Il a promis de renforcer le développement de Foundiougne qui, durant la période coloniale, « était parmi les départements les plus avancés au Sénégal ».

 Le candidat Macky Sall avait un peu plutôt initié des caravanes suivies de rassemblements à travers plusieurs communes du département de Foundiougne dont Passy, Sokone ou encore Karang.

Plusieurs militants et sympathisants de la coalition BBY, venus de divers horizons, ont en masse pris part au meeting départemental de Foundiougne.AB/ASG/BK

La députée Adji Mergane Kanouté : « Abdoulaye Wade n’est pas dans son rôle quand il appelle à la révolte »

https://www.dakaractu.com La vice-présidente des femmes de Benno Bokk Yaakaar et non moins députée de l’Assemblée nationale , a vivement déploré les propos et l’attitude de l’ancien président de la République contre Macky Sall et son régime. Adji Mergane Kanouté, par ailleurs, leader de l’Union pour le développement du Sénégal-Authentique (Uds/A) trouve inélégantes ses sorties virulentes contre toute tenue des élections. L’honorable député a aussi évoqué les divergences entre les leaders politiques locaux de Kaolack, sa région. Elle n’a pas oublié de dénoncer les violences qui ont émaillé cette campagne électorale, comme ce fut le cas à Tambacounda. La responsable morale de l’Uds/A a également indiqué comment faire pour atteindre le pourcentage visé par le président Macky Sall, au soir du 24 février prochain…

Mimi Touré : Voyons voir si Abdou Mbaye aura le courage de confirmer sa nouvelle vocation anarcho-émeutière.

https://www.dakaractu.com « Abdou Mbaye, ancien Premier ministre, ancien banquier, néophyte politique s’exerce, dans le confort douillet de son salon, en pyromane par ses appels à la violence pour empêcher la tenue d’une élection présidentielle libre et démocratique. Comme ancien Premier ministre qui a eu à diriger l’Administration, je suis convaincue que Abdou Mbaye a dû céder à un moment de faiblesse  lorsqu’il tenait ces propos séditieux,  indignes de son statut. Voyons voir si Abdou Mbaye aura le courage de confirmer sa nouvelle vocation anarcho-émeutière. Je prends le pari qu’on ne l’entendra plus sur la question, conscient qu’il est des conséquences  auxquelles il devra faire face en cas de trouble à l’ordre public. »

Les étudiants de And Saxal Liguey quittent Aïda Mbodj et rallient la coalition Idy2019

La coalition IDY2019 continue de se massifier. À quelques jours de la tenue du scrutin du 24 février, elle vient d’enregistrer l’adhésion des étudiants de And Saxal Liguey du mouvement de Aïda Mbodj.

Devant la presse ce jeudi 14 février au siège de Bok Gis-Gis, Ahmadou Tidiane Cissé et ses camarades ont décidé de cheminer avec Idrissa Seck. Un choix qu’ils expliquent par « la sagesse et l’expérience » de l’ancien Premier ministre.

Rappelons que Aïda Mbodj a voté l’abstention après avoir pourtant reçu carte blanche de sa base politique

Mamadou S. Guissé déballe : «Les leaders qui incitent les jeunes à la violence sollicitent des prêts de l’Etat»

https://www.dakaractu.com Dans cet entretien avec Dakaractu, l’opérateur économique Mamadou S. Guissé se prononce sur la recrudescence de la violence politique, en direction de l’élection du 24 février. Ainsi, il demande aux jeunes de refuser de servir de chair-à-canon à des leaders de l’opposition qui courent derrière des prêts de l’Etat pour financer leurs activités. A cet égard, il félicite le ministre de l’Intérieur et encourage ses compatriotes à méditer sur le sort de Mamadou Diop ou encore sur celui de Ndiaga Diouf, tués dans les manifestations violentes ayant précédé la présidentielle de 2012. L’homme d’affaires, qui assume ouvertement son soutien à Macky Sall, croit savoir que le privé national, depuis 2012, a un meilleur accès à la commande publique, contrairement « au sarcasme d’une certaine opposition prompte à manipuler les sentiments nationalistes ». Ce qui le pousse à exhorter le patronat à«aider le président Macky Sall en faisant de l’entreprenariat ».

En définitive, il s’engage à ne ménager aucun effort pour la réélection du président de la République sortant.

«L’opposition n’aura même pas 4% à Foundiougne»

IGFM-Le ministre de la Culture, soutien du président sortant Macky Sall, est très confiant quant à la victoire de son candidat à la présidentielle de 2019. Il pense qu’à Foundiougne, le candidat de la coalition « Benno Bokk Yaakaar » va tout rafler et ne va pas laissé plus de 4% à ses adversaires.

Abdoulaye Sow à Wilane : « Macky est meilleur que Senghor et Diouf… »

http://www.seneweb.com Abdoulaye Sow à Wilane: « Macky est meilleur que Senghor et Diouf… »

Abdoulaye Seydou Sow, responsable politique de l’Alliance pour la République à Kaffrine, n’est pas « prêt » à comparer Macky Sall à ses prédécesseurs. Prenant la parole, ce jeudi, lors d’un meeting départemental dans la capitale du Ndoukoumane, il déclare: « Monsieur Abdoulaye Wilane, je vous demande pardon, parce que vous êtes un socialiste. Mais Macky Sall est meilleur que Senghor et Abdou Diouf, de même qu’Abdoulaye Wade. »

S’adressant au maire de Kaffrine, M. Sow s’explique : « Il faut le dire, ce qu’il (Macky) a fait à Kaffrine, aucun autre président ne l’a jamais fait. »

A en croire le responsable « apriste », « on ne peut pas le comparer à ces incompétents ».

Abdoulaye Wilane, Maire de Kaffrine, a, pour sa part, souligné que Macky Sall « est le meilleur choix, vu ce qu’il a réalisé dans tous les secteurs ».

Meeting à Hann-Bel Air : Amadou Ba invite le maire à rejoindre les rangs du pouvoir

Seneweb.com  Meeting à Hann-Bel Air : Amadou Ba invite le maire à rejoindre les rangs du pouvoir.Après les Hlm, Amadou Ba s’est rendu, ce jeudi, à Hann-Bel Air où il a invité le maire de la commune à rejoindre le camp du pouvoir. D’après Amadou Ba, si le membre de la coalition Taxawu Senegaal souhaite développer sa commune, il doit venir travailler avec Macky Sall.

 »Les jeunes ont posé le problème du stade. Pour le faciliter, il faut que le maire rejoigne le camp de la vérité. C’est un homme sérieux et équilibré ; il doit venir pour l’intérêt de Hann afin d’accélérer le processus d’émergence. Avec l’appui de Marième Faye Sall, vous aurez très top votre stade », a soutenu le ministre.

Il souligne que le projet de dépollution de la baie de Hann a démarré et qu’il ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Le délégué régional s’est également prononcé sur le projet du Ter qui, dit-il, a causé beaucoup de soucis à la population de cette commune.

 »Le président a toujours voulu que vous soyez à l’aise. Par conséquent, il recommande la multiplication  des passerelles.  »Cela va contribuer à accroitre l’économie de votre commune. Elle fera partie  des plus riches », a promis Amadou Ba.

Sortie de Wade : BBY condamne, prend à témoin l’opinion et appelle son candidat à poursuivre calmement sa campagne

https://www.dakaractu.com Considérant les propos irresponsables de Abdoulaye Wade déclarant qu’il empêchera par tous les moyens la tenue de l’élection présidentielle du 24 février prochain,
Considérant l’attitude séditieuse et anti-démocratique, inadmissible de la part d’un ancien Président de la République,
la Grande Coalition Bennoo Bokk Yaakaar composée de l’ensemble des Chefs de Parti, Mouvement et personnalités indépendantes soutenant la candidature du Président Macky Sall,
– condamne avec la dernière énergie l’attitude irresponsable de l’ancien Président de la république, Abdoulaye Wade qui, pour l’intérêt exclusif de son fils, envisage de plonger le pays dans le chaos, et le tient pour responsable de tout ce qui pourrait advenir,
– attire l’attention de la communauté internationale sur les appels à la violence et les actes factieux posés par le Secrétaire général du Pds en violation flagrante de la légalité républicaine,
– invite son candidat  à poursuivre sa campagne en communion avec le Peuple du Sénégal qui l’accueille partout en liesse en témoignage de l’excellent travail qu’il a réalisé tout au long de son premier mandat,
– réaffirme sa totale confiance en la maturité démocratique du Peuple sénégalais qui ne saurait suivre des aventuriers mus par leurs seuls intérêts crypto-personnels,
– encourage le Ministère de l’Intérieur à poursuivre la préparation de la tenue du scrutin du 24 février dans les conditions de sécurité garantissant la libre expression des suffrages,
– invite les autres candidats ainsi que la société civile à dénoncer publiquement les propos séditieux de Me Abdoulaye Wade et à se démarquer de son projet maléfique de « brûler le pays »,
– rappelle à l’opinion la déclaration prononcée par le même Abdoulaye Wade, en 2012 ? au lendemain de la décision du conseil constitutionnel l’autorisant à briguer un 3ème mandat : « les juristes du conseil constitutionnel sont des juristes chevronnés et ne pouvaient dire que le droit. Le droit a été dit. Maintenant ce que je souhaite en tant que Président de la république, chargé de veiller sur la paix sociale, sur le bon fonctionnement des institutions c’est que tout le monde accepte le verdict de la justice que chacun fasse tout ce qu’il peut pour gagner ; même un procès, lorsque le droit est dit il faut le respecter. C’est la source de stabilité d’un pays. »,
– appelle enfin les populations à se mobiliser massivement pour aller voter, le 24 février, dans le calme et la sérénité afin d’élire, dès le 1er tour le candidat Macky Sall. Fait à  Dakar, le 14 Février 2019 La Grande Coalition Bennoo Bokk Yaakaar

Mame Mbaye Niang à Ngor : «Macky n’a plus besoin de faire campagne à Dakar, la victoire est assurée à 60 %»

https://actusen.sn/ C’est au rond-point de Ngor,  que le ministre du Tourisme a tenu un meeting, ce mercredi  13 février. Il ne faut ménager aucun effort pour réélire Macky Sall et cela, Mame Mbaye Niang semble l’avoir bien compris. A Ngor, en fin d’après-midi, il a sorti les grands moyens pour faire plaisir à la population de la commune, qui est sortie massivement pour assister au meeting.

Il convient de noter que l’ambiance était à son paroxysme. Responsables politiques, militants, artistes-chanteurs, entre autres célébrités étaient présents, pour assurer le folklore.

Comme à son habitude l’ancien ministre de la jeunesse n’a pas manqué de lancer des pics aux quatre opposants qui, selon lui n’ont aucun programme crédible. De son avis, «Macky peut maintenant dormir sur ses deux oreilles, lui qui avait comme principale préoccupation la région de Dakar», dit-il en rappelant les responsables de Taxawu Dakar qu’il a enrôlés récemment.

Toutefois, Mame Mbaye qui se dit confiant quant à l’issue du scrutin, n’a pas jugé nécessaire de revenir sur le bilan de son leader. Car, dit-il, les sondages annoncent déjà la victoire de Benno bokk yakar (Bby) à 60 %.

Prenant part au rassemblement, Malick Noëlle Seck a soutenu qu’il faut un «deux» sans «deux», c’est-à-dire, «un deuxième mandats, sans deuxième tours pour Macky Sall».

A signaler que plusieurs leaders des quartiers de Dakar ont pris part au meeting. Même Amadou Sall (fils de Macky)  était de la partie.Kiné THIANE

Décès d’un militant de Sonko:Le beau geste de Macky

 (Koungheul, envoyé spécial) – Le candidat de la majorité Macky Sall a présenté ses condoléances à un de ses adversaires, Ousmane Sonko. Le candidat de la coalition « Sonko Président » a perdu, ce jeudi, un de ses militants à Bignona.

« Tout d’abord, permettez moi de présenter mes sincères condoléances à monsieur Ousmane Sonko dont un des militants a succombé à la suite d’un accident survenu en Casamance », a déclaré Macky Sall qui était en meeting à Koungheul.

Le président sortant, qui a souhaité « prompt rétablissement » aux autres blessés de cet incident, a toutefois, invité les chauffeurs à la prudence surtout dans ce contexte de campagne électorale où les routes sont prises d’assaut.

A rappeler que l’accident a eu lieu dans la nuit du mardi au vendredi. De retour d’un meeting nocturne à Bignona, un car Ndiaga Ndiaye transportant des partisans de Sonko a percuté un tronc d’arbre sur la route causant 17 blessés dont 3 dans le coma. L’une des victimes a succombé à ses blessures.

VIOLENCE À TOUBA-SON QG ATTAQUÉ,Modou Bara Dolly échappe à la furie nocturne de 50 nervis… Deux coups de feu lui sauvent la vie… Aly Ngouille interpelé !

https://www.dakaractu.com C’est aux environs de minuit qu’une cinquantaine de nervis a débarqué dans son quartier général à Gouye-Séw. Aussitôt au courant de la situation, Serigne Modou Bara Dolly Mbacké a couru récupérer son pistolet avant d’ouvrir le feu à deux reprises. Les bandits, sentant leur vie menacée, ont vite pris la clef des champs après avoir inondé de pierres le domicile. Le Mbacké-Mbacké a aussitôt saisi son camarade leader l’honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga qui lui, en urgence, a convoqué des gardes du corps. Armés d’objets divers, les malfrats ont visiblement voulu « lui faire la fête.  » Alertés, les éléments du commissariat spécial de Touba ont accouru. Ils réussiront à mettre la main sur une personne avant d’ouvrir une enquête. La violence installe ses premières tentacules dans la cité religieuse à quelques encablures de la présidentielle.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*