Kédougou : Mamady Cissokho, maire de Khossanto, décapite les aderniers bastions du PDS et de REWMI et promet une victoire éclatante du candidat Macky Sall

Kédougou : Mamady Cissokho, maire de Khossanto, décapite les aderniers bastions du PDS et de REWMI et promet une victoire éclatante du candidat Macky Sall
Kédougou : Mamady Cissokho, maire de Khossanto, décapite les aderniers bastions du PDS et de REWMI et promet une victoire éclatante du candidat Macky Sall

https://www.dakaractu.com Le département de Saraya et celui de Kédougou sont des rares départements du Sénégal à avoir échappé à la coalition BBY lors des dernières élections législatives.

Pour la majorité présidentielle, l’un des défis pour l’élection présidentielle du 24 Février est de reconquérir ces deux localités. Dans la commune de Khossanto, département de Saraya, des pas de géant ont été effectués par l’édile de la commune, M. Mamady Cissokho, coordinateur communal de BBY et responsable politique de l’APR.

En effet, depuis le début de la campagne, il ne cesse, conformément aux recommandations du patron de BBY, le candidat Macky Sall, de faire des visites de proximité, du porte à porte et des débats publics sur les réalisations du chef de l’État.   Des rencontres avec les jeunes et les femmes  dans quatre villages de la commune de Khossanto par le maire Mamady Cissokho, accompagné de fortes délégations ont convaincu « les  villages de Nialaya, de Fakho, Berola et Madina qui disent OUI au président Macky Sall, candidat du Benno BoKk Yaakaar », a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Mamady Cissokho, conscient de la force que représente le PDS dans département, ne cesse de débaucher les responsables de ce parti pour le compte de l’APR. Ainsi, des membres influents du PDS, des représentants de la coalition ‘’Idy2019’’ et des conseillères libérales ont rallié la cause du président Macky grâce au Maire de Khossanto. Rassuré par cette vague de ralliements, le patron de l’APR de Khossanto s’est dit rassuré : « ici pas de place pour l’opposition! Nous allons gagner avec plus de 80% au soir du 24 Février », a-t-il conclu.

ABDOU LAHAD MBACKÉ NDOULO : «Nous battons campagne les poches vides, même pas de quoi acheter du carburant, alors que nous sommes de Bby!»

https://www.dakaractu.com  » Nous sommes absolument dépassés par les évènements à cause d’un manque d’argent. Nous n’avons reçu aucun franc, alors que nous sommes obligés de battre campagne. Nous sommes la seule coalition qui ne dispose d’aucun moyen financier, alors que nous sommes de la mouvance présidentielle!  »… C’est un Serigne Abdou Lahad Mbacké Ndoulo terriblement mécontent qui a dénoncé cette situation qui n’est pas pour leur faciliter la tâche.

Venu se plaindre à Dakaractu, le chef religieux, coordinateur du mouvement  » And Falaat Macky  », de carrément déplorer certains blocages.  » Imaginez que nous sommes tombés en panne de carburant alors que nous étions allés faire du porte-à-porte dans les villages. C’est déshonorant pour une coalition au pouvoir !  »

Serigne Abdou Lahad Mbacké de signaler :  « pourtant, je fais partie des premiers leaders politiques à adhérer à la cause du Président Macky Sall, alors qu’il était à un moment, le Sénégalais le plus évité. »

La Jeunesse de Kaolack accueille Macky Sall en fanfare

C’est à croire que les jeunes ont choisi le candidat Macky Sall. De Mbacké à Kaolack, en traversant le Fouta, le Sénégal oriental et la Casamance, partout où sa caravane est passée, le Président Macky Sall, draine des foules immenses de la Jeunesse militante. Peut-être un pied-de-nez à ceux qui revendiquent cet électorat. Cette idée reçue est battue en brèche. A Kaolack, ce mardi, la vague juvénile a porté à bout de bras le Président sortant. Elle l’a attendu depuis les premières heures de la journée, pour le porter en triomphe, dans un stade Lamine Guèye qui a refusé du monde. Leurs aînés ont montré le bon exemple : ils ont enterré la hache de guerre pour se retrouver autour de l’essentiel. La réélection de leur patron est, aux yeux de tous, le seul combat qui vaille.

Une unité qui dope le Président de la République pour qui «la forte affluence traduit l’attachement des Saloum Saloum mais surtout leur satisfaction par rapport aux politiques publiques». Dans le bassin arachidier, le Président Sall rappelé qu’à son arrivée au pouvoir, en dépit d’un héritage chaotique, il a su redresser la barre. Son ambition entre 2019 et 2024 est de «redonner à Kaolack sa vocation de carrefour» où l’activité économique est prospère. Le chemin de fer sera ressuscité, une station de stockage des hydrocarbures installée et l’aéroport repris et modernisé. Car en géostratégie, dit Macky Sall, «ceci n’est pas un luxe mais une nécessité».

Revenant sur l’actualité des derniers 48 heures marquée par les incidents survenus à Tambacounda, le Président Sall réaffirme sa fermeté en déclarant que «la Présidentielle ne doit pas être synonyme d’anarchie dans le pays».

Affaire Cité Tobago : Amadou Bâ se saisit du dossier

http://www.seneweb.com Du nouveau dans l’affaire des démolitions à la Cité Tobago. Les victimes ont été reçus hier, par le ministre de l’Économie et des Finances. Amadou Bâ, qui s’est saisi du dossier, a promis aux victimes de satisfaire leurs revendications, renseigne L’As.

Elles ont reçu leurs baux et attestations d’attribution de terrains de substitution dûment signés par le chef de l’État. Ce dernier avait octroyé des parcelles dans la zone de Yoff aux 336 membres du Collectif des victimes, soit 11 hectares répartis dans deux sites.

Le premier de 6 hectares est localisé à Ngor et l’autre de 5 hectares se situé sur la route de l’aéroport. En plus, Macky Sall avait promis une aide allant de 10 à 20 millions, en fonction du niveau d’investissement de chacun au moment de la démolition.

Mame Mbaye Niang : «Dakar a basculé dans la mouvance présidentielle»

https://www.dakaractu.com La caravane de Mame Mbaye Niang s’est rendue, ce mardi, dans la commune de Ouakam. Au terme de sa visite dans ce village lebou, le ministre Tourisme a souligné qu’il n’y a plus de match. « Ouakam est déjà conquis », s’est-il laissé convaincre. Ainsi, il rappelle que les responsables aperistes se sont tous unis pour réélire le président Macky Sall au soir du 24 février. « Et du côté de l’opposition, les responsables les plus crédibles ont rejoint la mouvance présidentielle », fait-il constater. Ce qui lui fait dire que »Dakar a basculé dans la mouvance présidentielle ».

Mame Mbaye Niang : «Sonko et Issa Sall n’ont pas d’expérience d’État, Idy et Madické ont été ministres, mais…»

https://www.dakaractu.com En meeting hier à Ouakam, le ministre du tourisme, Mame Mbaye Niang, n’a pas manqué de railler les quatre candidats de l’opposition. Selon lui, ces derniers n’ont pas de programme et ceux parmi eux, qui semblent en avoir n’ont pas de cadrage financier, ni de plan d’exécution. Quant à Idy, Mame Mbaye Niang estime que les sénégalais ne lui font plus confiance et Madické Niang a été ministre, mais n’a rien changé dans ce pays.

50 millions de la Fondation « Servir le Sénégal » aux mosquées de la Patte- d’oie : « Aucune consigne de vote en faveur du Président » (Association des musulmans)

https://www.dakarposte.com La Fondation « Servir le Sénégal », dirigée par la Première dame Mariéme Faye Sall, a offert aux mosquées de la Patte-d’oie cinquante (50) millions de francs Cfa. Ce, dans le cadre de l’aide aux sites et infrastructures religieuses. Une subvention qui a profité aux mosquées de la commune. Une offre généreuse mais qui, dans un contexte électoral chargé, apparait comme une volonté pour la femme du chef de l’Etat sortant Macky Sall d’orienter les intentions de vote vers son candidat. Ainsi, l’Imam Aliou Hann de la Grande Mosquée de la Patte d’oie, qui a reçu 10 millions de cette manne, a été accusé de détournement, hier, sur les réseaux sociaux. Suffisant pour que ce dernier ainsi que son trésorier, le délégué de quartier et le président de l’Association des musulmans de la Patte-d’oie sortent de leur réserve. « On a reçu 10 millions de la Fondation dirigée par la femme du chef de l’Etat. C’était vendredi dernier, jour où la mosquée connait une affluence avec la grande prière. L’Imam a reçu l’argent devant tous les fidèles et l’a annoncé publiquement et a prié pour eux parce, précisant que cet argent-là est destiné au fonctionnement de cette mosquée », a réagi El hadj Malick Sy Gaye Président de l’Association des musulmans de la Patte-d’oie. Il a, par ailleurs, indiqué que la gestion est rigoureuse dans cette mosquée de la Patte-d’oie qui dispose d’un livre comptable pour assurer la traçabilité des fonds reçus et des dépenses effectuées. « Il est clair maintenant que ceux qui veulent profiter de cette situation pour semer le doute sont des malfaiteurs. Et je veux que cela soit clair, ce don n’est et ne sera jamais une opportunité pour obtenir une consigne de vote. Maintenant nous ne pouvons pas cracher sur argent puisque la mosquée en a besoin. C’est nous même qui étions allés chercher cette subvention. L’argent a été remis au trésorier qui l’a reversé dans les comptes de la mosquée », précise-t-il.Dakarposte.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*