Cheikh Tidiane Gadio : « Que personne n’ose poser la main sur Me Wade, (…) force restera à la loi si … »

Cheikh Tidiane Gadio Me Wade
Cheikh Tidiane Gadio Me Wade

https://senego.com/ « Force restera à la loi…« , a rappelé Cheikh Tidiane Gadio à l’endroit de Me Abdoulaye Wade et de ses souteneurs. Le désormais compagnon du président sortant, Macky Sall était l’invité de l’émission Grand Jury » de la Rfm.

« Le grand problème de ce scrutin pour Me Wade, je suis désolé de le dire de façon très honnête, c’est vraiment encore une fois la théorie : ‘mon fils ou l’apocalypse’…« , s’est désolé Cheikh Tidiane Gadio.

Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères, sous Wade, « son fils n’est pas dans le jeu, actuellement et il n’y aura pas d’apocalypse. Donc c’est perdant-perdant pour lui sur cette question. Il nous faut tout faire pour garder notre sang-froid, la sagesse traditionnelle du Sénégal, traiter Me Wade avec toute la déférence et tout le respect… »

« Que personne n’ose poser la main sur Me Wade, que personne n’ose même penser à l’arrêter. Par contre, si ses partisans ou de gens qui lui sont proches, s’inspirant de ses paroles, déclenchent la violence dans notre pays, force restera à la loi et notre pays doit se défendre, notre Etat devra se défendre. Mais, Me Wade, faisons tout pour l’entourer d’une sorte de pourtour de protection, laissons le s’exprimer, souhaitons qu’il change son discours (…)« , conseil M. Gadio qui rappelle qu’à cause de nos valeurs africaines, « il est indécent pour un africain d’attaquer une personne de cet âge qui, dit-on est plus proche de Dieu que de nous…«

Gadio affirme avoir boycotté 6 mois les conseils de ministres juste pour ne pas avoir à poser ses yeux sur Karim Wade

https://www.dakaractu.com Un ministre a osé boycotter le conseil des ministres pendant 6 mois pour ne pas avoir à poser ses yeux sur un collègue, ministre-fils du Président. Le défi digne du  »Guiness record  » est à l’actif de Cheikh Tidiane Gadio. L’ancien ministre des Affaires Étrangères, qui a parlé au Grand Jury de ce dimanche, rappelle qu’entre lui et Wade-fils, les relations ont toujours été distantes.  » Il ne prononce jamais mon nom  », dira-t-il. Notons que lui aussi s’est abstenu de prononcer le sien, au moins, toute l’émission durant.

D’ailleurs, affirme dans la foulée Cheikh Tidiane Gadio : « Je ne me suis jamais assis avec le fils de Wade dans un conseil des ministres. J’ai boycotté 6 mois ce conseil des ministres. J’ai voulu démissionner (…). Ma famille et moi avons décidé qu’il était temps que je quitte le gouvernement.  »

Cheikh Tidiane Gadio de se glorifier d’avoir fait partie des Sénégalais à avoir le premier crié au scandale lors que Wade a voulu faire de son fils son successeur.  »Ma conviction est qu’un projet de dévolution du pouvoir était en cours. Il s’agissait d’une dévolution dynastique. Idrissa Seck a été écarté. Macky Sall a été écarté. Cheikh Tidiane Gadio a été écarté. Il a tout fait pour faire place nette à son fils. »

Interpellé sur Wade, son retour au Sénégal à quelques petites semaines de la présidentielle et surtout sur son appel au boycott du scrutin, le nouvel allié du Président Macky Sall définira la tactique du Président Wade en ces termes :  » Sa théorie c’est  mon fils ou l’apocalypse.  » Gadio de souhaiter que les bonnes volontés raisonnent le Pape du Sopi :  »j’en appelle à tous les sages de ce pays pour se lever et lui parler. Dieu ne lui donne pas ce droit de trouver un pays stable et de demander aux populations de brûler les bulletins de vote. Qu’il se rappelle qu’il a gagné le Prix Houohouet Boigny pour la paix. » L’ancien ministre des affaires étrangères de jurer la main sur le cœur qu’il  »n’y aura pas d’apocalypse. » À l’entame de son face-à-face, le leader politique se réjouira de n’avoir  »jamais essayé d’obtenir la nationalité d’aucun autre pays. Je suis Sénégalais à 100% et Africain à 200% ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*