Madické Niang à Kanel : «Celui que vous considérez comme votre fils n’a rien fait pour le Fouta»

Madické Niang à Kanel : «Celui que vous considérez comme votre fils n’a rien fait pour le Fouta»
Madické Niang à Kanel : «Celui que vous considérez comme votre fils n’a rien fait pour le Fouta»

Seneweb.com | Au troisième jour de sa campagne électorale, ce mardi, Me Madické Niang s’est rendu dans le nord du Sénégal, précisément à Ourossogui, Matam et Kanel. Le candidat de la coalition Madické-2019  a démarré cette journée par des visites auprès des chefs religieux.

A Ourossogui, il s’est rendu au domicile de Thierno Alioune Thiam où il a été reçu par son fils Thierno Tidiane Thiam. Ce dernier a prié pour lui afin qu’il remporte l’élection présidentielle, à la suite dessollicitations du candidat.

A l’étape de Matam, Madické Niang a été accueilli par ses militants. Il a ainsi effectué avec eux sa marche dénommée ‘’Jamm ak Khéweul’’, en sillonnant les rues de cette localité. Auparavant, il s’est entretenu avec le marabout El Hadj Thierno Samassa.

Arrivée dans le département de Kanel, la caravane a effectué des visites de proximité. Là, Madické Niang en a profité pour faire une déclaration devant ses militants et sympathisants. «Celui que vous avez considéré comme étant votre fils n’a rien fait pour le Fouta. Cette zone continue de vivre des moments difficiles. Il y a un retardd’urbanisation. L’assainissement est presque absent dans toutes les zones. Les routes sont difficiles. Elles sont cahoteuses. Je m’engage à régler les problèmes du Fouta dans mon programme «Jamm ak Khéweul», a-t-il affirmé. Avant de poursuivre : «J’ai toutes les solutions pour régler les problèmes. J’ai  décidé de mettre en place une dotation spéciale qui va accompagner les communes du Fouta. Ainsi, nous règlerons les problèmes relativement à la question de l’assainissement, l’accès aux services sociaux de base, la question des infrastructures dans les domaines de la santé, la question impérieuse de trouver du travail aux jeunes et aux femmes.»

Revigoré par la foule, le candidat de la coalition Madické-2019 déroule : «Je suis triste. On vousa oubliés. On ne vous a pas fait participer à la répartition des richesses générées par le pays. Je préconise l’équité dans mon programme. Pour les émigrés, je vais transformer le Fonds d’appui aux Sénégalais de l’extérieur en banque nationale pour aider les émigrés dans leurs projets. Je vais créer une grande société de transfert. Des centres et cases de santé, des dispensaires. Et, pour ceux qui voudraient rentrer, ce fonds d’appui va les aider.»Awa FAYE

A LINGUÈRE, MADICKÉ NIANG SOUHAITE DÉVELOPPER LE SECTEUR DE L’ÉLEVAGE

Louga, 5 fév (APS) – Le candidat de la coalition « Madické 2019’’, l’ancien ministre des Affaires étrangères Me Madické Niang a fait part mardi à Linguère de son ambition de développer le secteur de l’élevage par le biais de pratiques intensives qui fixeraient le bétail dans les zones de pâturage et contribuer à améliorer la qualité du cheptel.
« Le projet de société +Diam Ak Xeweul+ que je veux proposer au Sénégal est un programme qui a pris en compte le développement de l’élevage. Pour développer ce secteur, il faut nécessairement faire l’état des lieux », a-t-il avancé.

S’exprimant lors de son meeting politique à Linguère, Madické Niang a soutenu que l’élevage extensif pratiqué au Sénégal « ne permet pas de nourrir de manière correcte le bétail », selon Me Madické Niang.

 « C’est pour cela qu’il faut trouver des zones de pâturage et si nous faisons cela, nous réglerons le problème qui a toujours existé entre les éleveurs et les agriculteurs », a-t-il dit, soulignant la nécessité de pratiquer l’élevage intensif pour fixer le bétail.

Il a promis, pour cela, d’utiliser les 88 000 ha du Ranch de Dolly. « Nous commencerons par l’élevage, mais nous n’allons pas nous arrêter », a assuré le candidat Madické Niang.

« Nous continuons d’importer du lait alors que nous avons une production que nous n’arrivons pas à conserver parce qu’il n’y a pas d’unité de transformation », a-t-il regretté.SK/BK

TAMBACOUNDA : « MADICKÉ 2019’’ PRÔNE UN « VOTE UTILE’’

Tambacounda, 5 fév (APS) – Le plénipotentiaire de la coalition « Madické 2019’’ à Tambacounda, Ibrahima Touré, a appelé les électeurs de cette région à un « vote utile’’ le 24 février prochain, jour du scrutin du premier tour de la présidentielle, dans l’optique d’entrevoir selon lui « la fin des difficultés » des populations locales.

« Notre coalition veut inciter les populations à faire un vote utile pour trouver un début de solutions à l’ensemble des problèmes auxquels les populations sont confrontées depuis plusieurs décennies », a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS.

Selon lui, la région orientale a perdu sa vocation agricole et les populations qui cultivent les terres s’en sortent difficilement.
« Elles sont obligées parfois de vendre de la paille pour subvenir à leurs besoins », a-t-il déploré, notant que Tambacounda souffre d’un manque d’infrastructures et de financements pour les femmes et les jeunes.

« Il y a beaucoup de promesses de développement non tenues par le gouvernement sortant. Nous reposons nos espoirs sur notre candidat pour régler ces problèmes de manière définitive », a expliqué Ibrahima Touré.

Madické Niang, candidat de la coalition « Madické 2019 », est attendu mercredi après-midi dans la commune de Tambacounda pour un meeting, indique son plénipotentiaire.

Sa coalition prévoit de tenir d’autres activités dont des visites de proximité durant cette période de campagne électorale, afin de rallier à sa cause le plus grand nombre d’électeurs, selon Ibrahima Touré.

Il a annoncé que des militants venant des communes de Missirah, Makacolibantang, Koussanar et Tambacounda réserveront au candidat Madické Niang un accueil chaleureux. SDI/ASG/BK

Ourossogui-Matam-Bakel : Madické Niang « en campagne »pour la paix et le dialogue interreligieux

https://www.dakaractu.com S’il est un domaine où Me Madické Niang veut se distinguer des autres candidats à la présidentielle, c’est bien la religion. En particulier en ce qui concerne son rapport avec les familles religieuses du Sénégal.

En plus, il est de notoriété publique que la chose religieuse intéresse beaucoup le candidat de la coalition « Madické 2019 ». Chez le marabout Thierno Samassa, dans la région de Matam ce mardi, il s’est encore montré à l’aise avec les sujets religieux, et ne cache pas son attrait pour l’Islam.

À Matam, le candidat à la présidentielle a été accueilli par Thierno Rahim Dème, chambellan de Thierno Samassa, par ailleurs, son grand disciple. « Mon projet de société Jamm Ak Xeweul prend en compte la religion », a-t-il expliqué. L’ancien ministre des Affaires étrangères a rappelé ainsi son ambition de créer un ministère qui prendra en charge les préoccupations des confréries et familles religieuses.

Le candidat de la coalition « Madické 2019 » poursuit sa campagne dans le Ferlo, au nord-est du pays, en appelant au « dialogue entre les religions », durant des rencontres avec les chefs religieux de Ourossogui, Matam et Kanel. Me Madické Niang veut, visiblement, entretenir toute une gamme de rapports avec ces chefs religieux…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*