ZIGUINCHOR: Des responsables du Pds, des Khalifistes et des conseillers de l’Ucs portent la candidature de Sonko

Au moment où le pape du Sopi est dans les derniers réglages pour donner une consigne de soutien à un candidat à la présidentielle, des responsables du Pds de Ziguinchor ont décidé de déposer leur baluchons chez Ousmane Sonko. Idem pour les Khalifistes et les conseillers municipaux et départementaux de l’Ucs, qui ont refusé de suivre leur chef de file dans son soutien au Président Macky Sall. 

A Ziguinchor, Ousmane Sonko fait des ravages. Les deux mouvements qui portaient la candidature de Khalifa Ababacar Sall ont fini de rallier la coalition «Sonko Président». Ils n’ont même pas attendu la décision de leur leader, qui réfléchit toujours au fond de sa cellule  de Rebeuss. C’est Makan Abdoulaye Tamba, délégué régional de «Dolel Khalifa Ababacar Sall», anticipant la décision de son leader pour annoncer qu’ils rejoignent la coalition Sonko Président. «Selon notre intime conviction, celui qui peut soigner notre mal, par rapport à ce que Macky Sall a fait à notre leader Khalifa Ababacar Sall, c’est seulement Ousmane Sonko. C’est pourquoi nous avons porté notre choix sur lui. Dès son élection, Ousmane Sonko ira chercher Khalifa Ababacar à Rebeuss pour le libérer. Nous nous investissons pour que Ousmane Sonko gagne Abdoulaye Baldé à Ziguinchor», assure Makan.

Le Pds de Ziguinchor prend fait et cause pour Sonko 

Il n’y a pas que les khalifistes. Les responsables du parti libéral dans le département de Ziguinchor n’ont pas attendu la décision du pape du Sopi pour prendre fait et cause pour Sonko. Mamadou Lamine Sakho, coordonnateur départemental du Pds, souligne qu’ils vont soutenir la candidature d’Ousmane Sonko. «Suite à une assemblée générale, les différents responsables des différentes composantes de la famille libérale ont décidé d’accompagner le candidat Ousmane Sonko», clame-t-il. L’ancien sénateur justifie : «nous avons saisi la direction du parti pour leur faire part de notre préoccupation. Deux schémas s’ouvraient  à nous, soit boycotter l’élection, ce qui serait ouvrir un boulevard pour Macky Sall, soit aller en coalition. Ziguinchor a opté d’aller en alliance avec Ousmane Sonko. Tout simplement, il y a le critère de représentativité, le critère de jeunesse, mais surtout par rapport à une vision programmatique que nous avons consultée et que nous avons partagée», souligne le patron du parti du pape du Sopi à Ziguinchor.

Des conseillers de l’Ucs lâchent Baldé pour Sonko 

Des conseillers municipaux et départementaux de l’Ucs de déposer leurs baluchons chez Sonko. Ces derniers n’ont pas jugé opportun de suivre leur leader qui, disent-ils, est en déphasage avec les valeurs que le parti  a toujours défendues. Arfang Camara, conseiller départemental de Ziguinchor, déclare : «après concertation avec nos différentes bases, avons décidé de rompre les amarres avec l’Union centriste du Sénégal afin de sceller un nouveau compagnonnage avec Ousmane Sonko». Et de justifier son choix, qui est basé «sur la constance, la personnalité, la vision du candidat pour un devenir meilleur des populations du Sénégal…»Baye Modou SARR

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*