Mamadou Diop Decroix :  » Macky Sall sème le désordre et veut enlever au peuple sénégalais sa possibilité de choisir. Personne ne l’acceptera quel que soit ce qui va advenir « 

https://www.dakaractu.com Décidément Mamadou Diop Decroix ne sera jamais tendre avec le président Macky Sall et son régime.
En tournée dans la capitale du Nord dans le cadre des journées de mobilisation initiées par le C25 et le Front de résistance nationale sur toute l’étendue du territoire, le député Mamadou Diop Decroix, membre clé du collectif des 25 n’a pas raté le président Sall et ses amis.
« C’est Macky Sall et ses camarades qui sont en train de semer le désordre dans le pays. Et ils ont bien créé les conditions du désordre même », accuse le leader de AJ/PADS. Au responsable de poursuivre : « depuis trois ans, nous ne cessons d’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les nuages qui s’amoncelaient sur le Sénégal,  mais nous n’avons pas été bien entendus. Et aujourd’hui on en est là malheureusement ».
Mamadou Diop Decroix signe et persiste à faire savoir que les tentatives du régime en place ne passeront pas et tout sera voué à l’échec.
« Ce qui est  clair est qu’on ne peut pas être d’accord avec ce que Macky Sall et ses amis veulent faire du Sénégal. C’est à dire confisquer la possibilité que ce peuple a de choisir celui qui va conduire les destinées de ce pays. En 2000, le peuple a eu cette possibilité avec Abdoulaye Wade et Abdou Diouf, en 2012 avec Abdoulaye Wade et Macky Sall. Mais aujourd’hui Macky Sall veut enlever cette possibilité au peuple sénégalais. Ce que personne n’acceptera, je vous l’assure! »
Toutefois, le député estime que « si Macky Sall se rend compte que ce qu’il veut faire ne passera pas et décide de s’asseoir et de discuter avec l’opposition, on le fera. Car tel était le cas en 1992 avec le président Abdou Diouf et tout récemment en 2012, Abdoulaye Wade l’a fait et nous avions eu la paix ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*