Le siège de Sonko vandalisé par des individus armés : Diouf Sarr principal accusé

https://actusen.sn Le siège de Pastef de Sonko sis à Yoff a été vandalisé, cette nuit aux environs de 3 heures du matin,  par des individus armés.

“On m’a appelé à 02h40 du matin pour nous dire que le siège était en train d’être attaqué par des individus armés de coupe-coupe. Nous nous sommes automatiquement rendus sur les lieux et avons trouvé qu’ils avaient déjà commis le forfait en saccageant déjà tout ce qu’il y avait sur place comme matériels”, déclare l’administrateur de Pastef.

Birame Souleye Diop qui annonce au passage, qu’une plainte a été déposée, ajoute que les malfaiteurs “auraient déclaré que le siège devra quitter Yoff parce qu’appartenant à un de leurs responsables politiques. Et le préposé à la sécurité a bien cité le nom de Abdoulaye Diouf Sarr”.

Idy sur l’attaque chez Sonko et les “Nervis Marrons”

http://actunet.net/ Le siège du parti Pastef a été attaqué dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 janvier. Idrissa Seck s’y est rendu pour exprimer sa solidarité et dénoncer l’acte, qu’il rejette dans le camp du pouvoir.

 Abdoul Mbaye sur le saccage du siège du Pastef:«C’est signe de la peur qui s’installe chez l’adversaire»

https://actusen.sn Le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail a témoigné son soutien à Ousmane Sonko suite à la mise en sac de son siège sis à Yoff.

«Tout notre soutien au Pastef et à son candidat Ousmane Sonko à la suite du saccage de leur siège par des nervis encagoulés. C’est signe de la peur qui s’installe chez l’adversaire. Gageons que leur justice ne sanctionnera personne tandis que de jeunes innocents de l’opposition arrêtés sous des prétextes fallacieux croupissent déjà à la DIC et en prison», a déclaré Abdoul Mbaye dans un communiqué.

Et d’ajouter : «commençons à nous y préparer. Le pouvoir n’organisera pas une élection qu’il sait déjà perdue face à la détermination de l’opposition unie. La pagaille au niveau des cartes d’électeur et la violence seront prétextes pour la reporter. Ils continuent de violenter la démocratie et les libertés sénégalaises»

Cité dans le saccage du siège de Sonko à Ouest-Foire:Abdoulaye Diouf Sarr parle « d’enfantillage politique »

https://www.dakaractu.com Suite au saccage de la permanence nationale de Pastef intervenu dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24, l’administrateur général dudit parti a attribué la paternité des faits à la mouvance présidentielle. Birame Souleye Diop en est convaincu d’autant que l’un des assaillants aurait, selon ce qu’il a pu glaner du vigile préposé à la sécurité des lieux, laissé entendre que Yoff appartenait à Abdoulaye Diouf Sarr. Une façon indirecte d’attribuer l’attaque de leur siège au maire de Yoff. Mais ce dernier n’a pas tardé à répondre.
Appelé au téléphone par Dakaractu, le ministre de la Santé et de l’Action croit dur comme fer que c’est une action menée par Sonko et ses partisans pour créer le buzz. « Il a habitué les Sénégalais au buzz. Il attire l’attention sur lui à partir d’éléments invraisemblables (…) Il cherche à étouffer les clarifications apportées par Mamour Diallo dans la presse de ce matin », réagit Abdoulaye Diouf Sarr qui est cependant d’avis que cette fois-ci, l’ancien inspecteur des Impôts « est allé très loin ». « Cela relève de l’enfantillage politique », ajoute le maire de Yoff qui demande au président du parti Pastef d' »arrêter ».
À la question de savoir s’il est disposé à porter plainte pour avoir été cité à tort dans cette affaire, Diouf Sarr évacue: « Il ne mérite pas que je perde mon temps. Il veut exister par le buzz ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*