100 jours à la tête de Dakar : Soham Wardini fait le diagnostic et étale ses priorités (Entretien)

https://www.dakaractu.com Pour ses premiers 100 jours à la tête de la ville de Dakar, Soham El Wardini a choisi Dakaractu pour édifier les populations sur les grands chantiers de la mairie.
Il se dégage du diagnostic que les moyens d’intervention sociale sont limités du fait des changements opérés relativement à la patente, avec la Contribution économique locale (CEL). L’Assemblée nationale devait voter la  loi y afférente et une ligne budgétaire mise en place. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas, regrette la mairesse. Même les avances de trésorerie ne sont plus possibles. Cette situation de morosité ambiante a été ressentie par les Dakarois lors des fêtes de fin d’année, avec l’absence de jeux de lumière dans les artères de la capitale. L’édile renseigne que la ville s’est contentée de ce qui reste du matériel utilisé lors des précédentes années pour embellir la capitale. « La Place de l’Indépendance a été décorée par un partenaire privé », révèle-t-elle, en outre. Ainsi, elle attend le vote du budget 2019 pour dérouler d’autres programmes, rappelant les efforts consentis au profit des collèges et des lycées de Dakar.
Celle qui a décrété « Dakar ville propre » en direction des JO 2022 a, depuis la semaine passée, commencé à sensibiliser les femmes et les écoliers de la capitale pour donner corps à ce projet.
Au rayon de la politique, Wardini se dit plus que jamais prête à tous les sacrifices pour obtenir la libération de son prédécesseur. «Si Khalifa doit mourir, on mourra ensemble», avertit-elle pour  finir. Entretien…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*